Was Peche

Journée de Ouffff....

lundi 23 juillet 2007 par Congriste

Pêche à la dodo en solo par Gutch

La veille Météo France annonce un vent de 30 km/h de secteur Sud-Est, après un épisode à 60 km/h....

Qu’est-ce que je fait, alors que ma bande est encore indisponible, bé je vais aller voir....et autant je repart a la maison si c’est pas bon....

léger souffle de Sud au port, mer lisse, je me précipite chez mon marchand d’appât favori, taing il a plus rien de rien...

sauf quelques couteaux frais, les derniers....

Amèèèèène....

Bon c’est pas le tout, il faut y aller même si j’ai que ça (en fait 3 bottes)......

1/2 heure de route pour apercevoir le poste, je fonce , le bâteau vole , la mer est presque lisse, il est 6h du Mat, ( eh ! oui j’ai le poids de jiheme et de Waldo en moins)...

Il y a une houle résiduelle forte mais tant pis je vais voir quand même...je pourrais revenir a l’abri vite fait au cas où...

Bon des jolis creux, mais c’est jouable je file sur mon coin....

La photo rend pas bien mais avec 3 secondes de retard au déclencheur, je suis toujours out !... mais quand je regarde le toit de ma cabine en fixant l’horizon et que la vague qui arrive est plus haute, ça impressionne, mais c’est très jouable....

Bon je m’ancre et qui c’est qui racle tout a côté de moi , C’EST LUI......

bon avant de caler je regarde la mer elle est marron avec des débris de végétaux partout....

A Part le tableau final, j’ai pas de trop de tofs sur le déroulement de la séance, vu que j’étais tout seul mais a la fin il m’est arrivé une curieuse aventure....

1° touche a peine arrivé au couteau entier, Dodo de 800 grammes, dans le salabre...Mais en l’absence de vents dominants le bâteau tourne comme une toupie , une seule ancre et mes appâts sont déchirés par la dérive...

J’enfile alors a l’aiguille les couteaux décortiqués.....

Une dodo, un peu plus importante (1,600 kg ) fait crisser mon moulinet, au sec elle aussi 10 mn plus tard....

Il va être midi, j’ai 3 dodos et le vent de Sud prends fort dans le même sens que la houle....

et la c’est parti, 2° dodo (1,600 kg) qui prends l’appât carrément a la volée, le plomb pas encore a fond....

de suite après deux départs simultanés, les moulinets se dévident, je prend la canne de gauche, oh c’est léger, évidement, un anguille grosse comme un crayon longue de 60 cm qui prend tous mes fils en se tortillant, adieu dodo....je dois couper....

J’ai que 2 cannes à l’eau, et celle de droite part a l’opposé de l’autre mais sans prendre de fil......tension, taing la c’est gros, pas de coup de nez, et un déplacement latéral impréssionnant...d’un coup une accélération subite sous le bâteau et paf cassé au dessus de l’émerillon, la haine....1/4 d’heure que je tenais la bestiole, et je la croyais HS....ça m’apprendras aussi a pas raffraichir mes lignes par flème après la prise de grosses dodos successives qui m’afflaibissent le nylon avec leur dorsale hérissée.....

Les prises se succèdent a un rythme effréné , et sur le point de partir sur la canne de droite, le moulinet crisse comme jamais.....elle est belle celle là comme les autres je pense, au bout de 10 mn effectivement je voit le beau plateau qui prend appui sur les vagues de la houle et qui me fait perdre tout le terrain gagné.......

Eh là pour la deuxième fois cette année, je mets le salabre à l’eau , la dodo est à 2 ou 3 mètres du bâteau quand je vois a 2 reprises un énorme tourbillon, qui me tue net ma dodo.... mais comme j’étais très très près, je vois l’énorme poisson qui a presque failli rentrer la tête dans mon salabre, ouaips mais il y a que la tête qui aurait pû rentrer...

taing d’émotion, s’il me faut mettre des dodos d’1,600 kg comme vif, je crois que j’arriverai pas a franchir le pas....

Le pire du pire , c’est que que je décroche le bas de ligne au niveau de l’émerillon, enlève l’hameçon de sa gueule, bac a poissons, et le fil de ma canne étant empêtré dans le taquet je me penche au dessus de l’eau, et le monstre est toujours là le long du bâteau comme un tronc d’arbre me regardant de son œil noir. Instant très fugitif car il démarre comme un v2 en me gratifiant d’un sacré coup de queue sur la coque du bâteau...taing d’émotion....

Donc le tableau final, 10 dodos, (3 X 1, 600kg), (2 X fois 1,400 kg), (2 fois 1,000 kg) et 3 fois 0,800 kg.

3 grosses décrochées à la touche, une cassée net...., un monster juste aperçu

Taing si la bande avait été là....


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 4543 / 636068

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LE CABANON  Suivre la vie du site Récits de pêcheurs  Suivre la vie du site Pêche à soutenir   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License