Was Peche

échange farçis et coca contre pélas....

jeudi 2 août 2007 par Congriste

Une proposition d’échange à laquelle on ne peut résister. Par Xander.

Ber, on maintient notre accord pour demain...????

Pas de représailles pour toutes les méchancetés que j’ai pu dire à l’égard de certains membres du Gang récemment...?
Pas de tanguage intempestif du boat pour me faire battre le record et faire marrer les potes...?

Bon, je vous prépare ça dans l’aprem, mais je vous mets quand même trois staches histoire que vous jugiez de la taille de ces merveilleux peils...

Allez, j’vous raconte cette journée incroyable !

Jack passe me prendre à 4h15, direction la poissonnerie où j’ai bossé afin de prendre les sardines... et quelles sardines !!! de vraies merveilles, fermes, argentées à souhaits ! bref, une qualité magnifique qui laisse augurer une sortie du même acabit !
Bon, c’est pas tout ça mais Planier nous attend !
45mn d’autoroute plus tard, tel Génie la veille, nous voilà sur le Vieux Port à guetter notre hôte de la journée, l’homme qui s’est promis de réaliser mon rêve d’une année, me dépuceler des pélas...
En effet, je ne connaissais pas ce poisson avant d’en entendre parler sur Pechez, et depuis, au vu des dires de chacun, j’en rêve !Il est là notre Marco Pantani à nous, avec son chariot prêt à nous emmener sur son jardin faire une belle cueillette...
Pour décrire l’arrivée du maistre, difficile de faire mieux que Génie, alors reprennez son récit et croyez moi, c’est exactement comme il l’a raconté ! Mythique !
Jack a l’air serein, moi j’ai un peu la pression de pas décevoir le maistre, de pas perdre de poisson, bref, etre à la hauteur de l’évenement...

La Bonne Mère s’éloigne peu à peu alors qu’au loin, le phare de Planier pointe majestueusement vers un ciel brumeux, bon signe que les eaux se sont bien réchauffées...

Quelques bateaux sont déjà sur zone et à en croire la courbure de la canne d’un pecheur proche de nous, les pélas y sont aussi...
Le mouillage à l’eau, le boat en position, nous y sommes enfin...
Un peu de broumé à l’eau, la première sardine eschée, Ber met à l’eau...
10sc plus tard, pas plus, ça y est !!!
Difficile de décrire les sensations qui me parcourent... c’est incroyable... le moulinet chante, les coups de tête plient la canne, j’ai du mal à réaliser que je suis enfin aux prises avec le peil de mes rêves... et la réalité est bien à la hauteur de ceux-ci ! Je reste concentré mais je ne peux contenir des rires à chaque rush qu’elle me fait. Impressionné par tant de puissance, je prend vraiment un panard énoooorme !!!!!

Les 20 minutes de combat me semblent ne faire que 5. Ca y est, je la vois enfin, une flèche argentée fendant l’eau sous le bateau... elle tourne sous le boat, et petit à petit se rapproche... Ber se prépare, le ganchou en main... je suis tendu au max, peur de ne pas gérer le critique moment du gaffage. je la présente au maistre, qui s’en empare d’un geste précis !
Et là, toute la pression retombe, laissant place à une joie et un emmerveillement dans les yeux... elle est superbe, c’est la plus belle du monde pour moi... je ne pourrai plus jamais dire : " tain, j’ai hate de prendre ma première péla !!!".

A peine le temps de remercier Ber que ça repart !!! véridique !
et me voilà de nouveau aux prises avec un avion... c’est comme si la première n’avait jamais été remontée... je suis aux anges, Ber et Jack me font cadeau de 40mn de pélas d’affilée. Du pur pur bonheur !!!

Des éclats de rire, un peu de tension pour éviter qu’elle aille se mettre dans le mouillage... bref, un remake de la première

Il est 8h00 et je n’en reviens pas d’avoir pris deux pélas ! un sourire a du mal à quitter mon visage, il n’en partira pas de la journée d’ailleurs...

Mission accomplie pour Ber, et bien accomplie !!! Un bon ptit dèj est mérité. les sourires sont sur tous les visages, des gens heureux d’etre ensemble pour partager une passion...

Bon, ça serait bien maintenant que Jack soit de la fête...
Aussi tot pensé, aussi tot parti !
Prise en main de la canne, ferrage, loupé... damned...
Ba, ça n’est que partie remise pour Jack, ça va repartir... et ça repart !!!
Jack, déjà plus habitué à en découdre avec de beaux poissons, maitrise de bout en bout les rushs de dame péla. Mais cela ne l’empeche pas de prendre un immense plaisir à entendre son moulin crier de bonheur sur les départs de cette bombe...
La voilà au bateau, plus qu’à la gaffer. et là.....!!!!
casse au moment du gaffage, incroyable ! Une faiblesse sur la ligne a rendu sa liberté à la belle... elle ne demande pas son reste d’ailleurs...
Bonnnnn, ça fout un peu les glandes, mais bon, casser arrive à tout le monde.......mais une fois seulement....

Et là, un grand moment de solitude...
Plus rien, pas un départ sur nos belles sardines...
un bout de fiélas passe devant nous, déchiqueté...

" Ber, t’es allé en profonde cette nuit ? non ? ok...
Les bateaux autour de nous tappent, et les moulins du boat restent désespérement silencieux... et ça, ça plait pas, mais alors pas du tout à notre maistre...une crise de glanditude aigüe s’empare de Ber, qui broumègue tout ce qu’il sait, essayant de comprendre ce qui peut bien se passer.
Et en grand maitre qu’il est, il la trouve la soluce !!!

Le moulin de Jack crie à n’en plus finir, déchirant le calme qui commencait à règner à bord... Prise en main, elle y est, et elle semble pas vilaine du tout qui plus est...

Et voilà que la canne opposée se fait elle aussi entendre !
Nous voilà Jack et moi en combat en même temps, un vrai régal... ça chante de tout les cotés, c’est beau !!!
Puis, d’un coup, l’un des deux cesse de chanter...mais lequel...???
Jack vient de perdre à nouveau sa péla...
On commence à se dire que si le rosé de Jack est si bon, c’est qu’il a participé aux vendanges... Il est fort not’ Jack, un vendangeur comme on en trouve rarement...
Bon, n’oubliez pas que moi, j’ai toujours la mienne... et elle me fait un vrai rodéo. elle est à tribord, elle passe à babord, et commence à partir plein sud... impossible de l’arreter, elle file droit dans le bleu !
pendant 2 bonnes minutes, j’entend le chant du moulinet non stop, pas moyen de lui tourner la tête pour la faire changer de direction, je comprend pas pourquoi... je commence à m’inquiéter en voyant ma bobine se vider sérieusement.
Ouf, elle se calme, je reprend petit à petit tout ce qu’elle m’a prit. D’ailleurs, elle ne se défend plus beaucoup... bizarre...
la voilà enfin, mais elle ne se présente pas du tout comme d’habitude ! elle s’est entourée le nylon autour de la queues, voilà pourquoi j’arrivais pas à lui faire changer de direction !
encore un gaffage parfait de Ber, et ma 3ème péla est à bord, incroyable !!!!

Je n’en reviens pas du tout, je n’en avais jamais pris jusqu’à hier et voilà que j’en suis à trois en une matinée, c’est GENIAL !!!
Ca vaut bien un gros bisou ça, non ???

Il est 11h, c’est l’heure de l’apéro !
Un Singel barrel pour messieurs Ber et Jack, un tit jaune pour moi !
et une belle coca qui ne fera pas un pli avec trois gourmands comme nous, accompagnée d’un excellent rosé !

Bon, on a beau le brancher notre Jack, ça serait top qu’il sorte la sienne...!!!
Et Neptune est avec nous, faisant chanter de nouveau une des cannes !
Jack la prend et le combat s’engage... le combat le plus long de l’histoire de la peche au broumé. Imaginez la pression qui pèse sur ses larges épaules, si jamais il loupe aussi celle là, Ber est capable d’y mettre un coup de ganchou !!!
Il la bichonne, ne la brusque pas, la laisse se balader, lui montrer du pays... bref, bien 1H30 plus tard, elle daigne pointer le bout de son museau, alors que Jack n’a toujours pas déstressé, de peur que le coup de la première se reproduise...

Mais que nenni, la voilà bien à bord, et un sourire, certes crispé mais un sourire quand même, apparait sur le visage d’un Jack ravi !!

Ben voilà, il est 13H et la matinée péla s’achève... je suis aux anges, ne sachant comment remercier Ber de m’avoir laissé remonter 3 pélas alors que lui n’en a remonté aucune...

La journée s’achève, et elle a été au delà de ce que j’aurais pu espérer. J’espérais prendre une péla, j’en ai eu trois...!
voilà le tableau final de cette magnifique sortie sur le Gari, pas mal je trouve...

Tout cela sans oublier les traditionnelles staches, qui font autant rigoler ceux qui les regardent que celui qui se fait prendre en photo...

Voilà, des images plein la tête, Jack et moi rentront dans notre 83, sans oublier de passer prendre une dernière merveille du 13, ma chérie...
Je remercie mille fois Ber de m’avoir fait connaitre de telles sentations, de sa gentillesse et de sa bonne humeur ! Tu es génial Ber, merci beaucoup beaucoup beaucoup pour ce merveilleux cadeau...

Une tite dernière pour montrer qu’on était bien sur le bon bateau... interdite aux moins de 16 ans cette tof !


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2304 / 632768

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LE CABANON  Suivre la vie du site Récits de pêcheurs  Suivre la vie du site Pêche au broumé   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License