Was Peche

Training Seriole Killeuses Wouikand

vendredi 10 août 2007 par Congriste

Un récit avec des photos et un humour d’une qualité rare. Par Jo dans le 06.

voilivoilou les niouz tardives du ouikand,

petit départ vendredi soir avec ma dresseuse d’orphies préféré, pour une soirée sans un seul calamar, juste quelques gros yeux, dont trois se feront becter a la remontée, sans doute par des baras. ( perde rien pour attendre ceux la )

le jour se lève tranquillement...

bon, je vous passe la séance de dressages d’orphies, vous connaissez deja les talents de madame.
on ce retrouve donc rapidement avec deux cannes au fond avec leurs frétillantes aux bouts.
une demi heure passe rien, une heure passe rien... bon y a qu’une chose a faire, sortir l’arme secrète de la famille, les cannisses du 06, l’antibredouille radical... le fameux pailluscapus

rigolez, rigolez...

pendant ce temps un ange passe

le chant du moulin se fait entendre, j’attrape la canne et la met dans les mains de la "josette" et prend la direction du large, histoire de sortir des rochers

bon la j’me dit on vas faire deux trois photos je rangerais les cannes après...

le deuxième moulin me dit en hurlant que j’aurai pas du...

j’attrape la deuxième canne et fait un petit point sur la situation :

tenir un cap, sans croiser les deux lignes, dans la circulation d’un mois d’aout dans le 06 avec 2 bateaux de pêcheurs qui viennent voir zkispas
soutient théorique et logistique a madame qui sort sont premier poisson sur moulinet tournant, qui devrais, si tout va bien se terminer par un gaffage, tain... allez chercher la gaffe en cabine.
remonter les deux cannes a orphies qui traînes en surface et virer les deux autres cannes de la nuits qui traînent dans les pattes
décrocher les deux plombs gardiens, gaffer...

sans suit donc une chorégraphie façon guernica avec quelques dégâts collatéraux ...
au gaffage du poisson de madame, avec ma canne dans la main gauche, j’accroche 2 cannes qui traîne sur le plat bord, une sera rattrapé de justesse, l’autre tombe a l’eau, tout en remontant le peil gaffé j’essaye, avec le fil de canne, de rattraper la canne qui coule gentiment, pas moyen, adios.
alors un peil a bord, bravo la josette, un autre toujours au bout de ma canne, une canne perdu et plus grave encore le pailluscapus de madame a disparu dans la bataille.

C’est dingue ! pas moyen de mettre la mains sur les images de ces minutes agités

bon les choses deviennet plus simple, je remonte tranquillement mon poisson qui sera accompagner de ma canne plongeante de tout a l’heure, coup de bol

on soufle un peu

josette retrouve même son pailluscapus

quelques zekails

doublé en double

a peine remis de nos émotions, josette :
c’est quand même plus motivant que les gros yeux, y reste une orphie, on y retourne ?

bah tu sait un doublé c’est deja pas mal chanceux, mais bon

on met en peche et on rentre tranquille...

BZIIIIIII !!!!

A seriolekileuse is born

bon pour finir le training du samedi
on passe un coup de fil a pajo : on rentre de la peche, on ammene la kemia pour l’apero au cabanon ça va ?

Arrivés au cabanon pajosette lance une séance photo dans le jardin

dont une de staches presque traditionnel....

c’est limite indécent, mais bon, puisque j’y suis je vous met la suite, pask y a suite....

aprés l’apero au cabanon

la pajosette :
ouai, la derniere fois avec les baras vous vous êtes éclatés puis une semaine après (quand je suis venue) y avait plus rien.
chu pas libre lundi, mardi mercredi, voulez pas y retourner demain ?
le pajo :
pfff le dimanche, y a que les couillons qui sortent.
le jo :
Bah, alors on peut y aller

wala, rendez-vous 6H30 avec objectif première staches pour pajosette

7h00 dressage

8h00 toujours rien l’équipage est tendu, va falloir sortir l’arme secrète familiale...

ZZZIIIII !!!!!! premier départ gentil, la pajosette est hésitante a prendre la canne, bon captain pajo s y colle et remonte une chtite sériole.

on repart en peche, la pajosette change de place, se raproche des cannes et a l’air plus motivé

quelques vagues plus loin...

sous le regard du nouveau coach josette

la pajosette découvre la différence entre une sériole de 7kg et une oblade de 700gr sont dernier record
15 minutes plus tard la tache clair se rapproche entre 2 ruchs

surf un poil

et finalement saute in bord

chtit pesée : 15kg !!! heu.... plutot 15lb
on s’en tape, c’est la première et comme disait josette hier c’est un monstre !

on vient juste de passer le harnais a la josette, qu’elle reprend son training avec le sérieux de l’athlète confirmé

retour ponctué de quelques coups de fils,d’arsen et aulas.
pajo : non,non n’insistez pas je vous dit qu’elles sont intransferables

l’arrivée au port

pis je vous met aussi ce que j’ai reçu de pajosette lundi
avec le commentaire suivant : opération première staches terminée. quand est-ce qu’on n’y retourne ?

me demandez pas pour la tomate, je sais pas !!!

voili voilou, ça s’arrête la, on est pas sortie dimanche après midi...
faut pas croire, je pourrai faire des dizaines de reportages de bredouille avant d’en sortir un comme ça.
y a juste des jours magique et chanceux de temps en temps et y faut être la a ce moment.
j’ose pas vous dire le temps que je met pour faire un reportage, c’est grave.
mais chu content de pouvoir apporter un chtit caillou pour exprimer ma reconnaissance.
je poste très peut, je lis presque tout, vous êtes nous somme de grand malades et je vous kif grave.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 5812 / 631968

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LE CABANON  Suivre la vie du site Récits de pêcheurs  Suivre la vie du site Traîne côtière vif et leurre   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License