Was Peche

Staches zinattendues

lundi 20 août 2007 par Congriste

Récit d’une pêche à la pierre de milieu d’été, technique improbable à cette saison sur des postes improbables eux aussi et à l’arrivée, 3 jolis poissons complètement inattendus.

Avec une prévision de vent de sud-est 20 noeud se levant dans la matinée et la rareté des péla (beaucoup de bredouilles hier) nous avons préféré jeter quelques cailloux sans aller trop loin.

Finalement au lever du jour, pas de vent, on décide d’aller plus loin que prévu au large explorer quelques patates de coralligène repérées au sondeur l’automne dernier.

Si au lever du jour c’était très bien, le vent s’est vite levé et sur le chemin du retour c’était un peu agité mais rien de catastrophique.

Et puis aujourd’hui c’était un grand jour, la canne de la fête des pères à baptiser (une merveilleuse canne à buscle longue et ultralight) et depuis toujours les baptèmes de matos me réussissent pas trop mal

Et donc avec Pesca et Chercot, ça a été Hop, hop et re-hop

Hop

Hop

et Re-hop

Nous voilà donc calés sur nos patates de coralligène on commence à jeter les cailloux. Première pitée pour Pesca, il ferre à merveille et remonte.....un serran !

On est à la fois déçus, car on espérait mieux surtout à des profondeurs de près de 60m mais d’un autre côté, s’il y a des serrans c’est qu’on s’est pas plantés, on est pas sur du sable.

On se fait bricoler les moules deux ou trois fois puis j’ai un décrochage de moule rapide dès l’arrivée, la buscle remonte doucement, je remet légèrement en tension et là belle pitée. Je ferre et......ça part. Honnêtement en 20 centièmes la bestiole me prend 7-8 mètres de fil à chaque départ et je ne lui reprend que par petit bout de 50 cm ! Ses départs succéssifs vont me paraître interminables.

Et puis progressivement les rushs sont moins violent et le peil se laisse décoller. Encore quelques rushs puissants pendant la remontée mais ça se présente bien. Mes équipiers ont viré leurs cannes pour éviter tout engambi.

Je ne sais pas depuis combien de temps j’y suis mais ça doit bien faire 15 minutes quand on voit la grosse tâche claire monter. Salabrage efficace de Pesca et surprise, quel beau poisson ! Le baptème de ma nouvelle canne ne pouvait pas mieux se passer .

Ensuite, on va taquiner les veirades et on prendra quelques sars mais rien de très gros, des poissons entre 300 et 600g.

Le zoeil

A la pesée, mon peil fait 2kg600. Certes, j’ai déja pris le même poids avec du fil aussi fin, mais bon, ça n’arrive qu’une ou deux fois par an.

Bon,bien entendu, ayant à bord un représentant de la rade nord, la branchade débute, du genre "alors des peils comme ça yen a en rade nord ?", "remarque s’il y en a vous le savez pas puisque vous y connaissez rien en gros peil", etc.....

Mais la branchade ne durera pas longtemps, juste 1 heure puisque à ma droite je viens d’entendre le ziiiiiii... du moulin de Pesca. Et c’est le même on dirait, même défense, même durée pour la remontée. Cette fois c’est moi qui salabre et quand je le vois arriver, c’est bien ça, c’est son jumeau. Taing de fier le mec de la rade nord.

Il est nerveusement à bout mais tout sourire, en plus c’est son premier !
Mais la pesée est impitoyable, 2kg400, aujourd’hui la rade sud est intouchable.

Bon me direz vous, ya 3 staches. Et bien oui, 3 staches, le 3ème un plus petit (1kg800) viendra assurer notre tiercé gagnant.

Quelle matinée régalade

Vous mé réconnaissez ?

Taing de ratounes !

En fait, 3 beaux tambours

Les marioles

Le salabre

Le banc

Joli non ? (le poisson)


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 8066 / 632768

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LE CABANON  Suivre la vie du site Récits de pêcheurs  Suivre la vie du site Pêche à soutenir   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License