Was Peche

Les seigneurs de l’écume

jeudi 11 octobre 2007 par Congriste

Les tempêtes d’automne sont toujours des périodes dexception pour aller traquer le loup, et même si il fait froid et que l’on se mouille, le jeu en vaut la chandelle. Raconté par Black.

Coup de mer , vent sud-est prononcé . La mer se réveille , les rouleaux chargés de sable envahissent la plage et cassent la quiétude automnale. Les embruns font une seconde peau salée au promeneur qui passe par là.

J’aime bien ce temps. A défaut de bateau , c’est un temps à loups.

ça , c’était hier. Deux heures du matin je ne dors pas , je saute dans mes waders , prends un bataillon de leurres : j’ai besoin de tâter de la vague.

Le vent souffle de plus belle , le brouillard est a couper au couteau , il ne devrait pas y avoir de monde dehors . La pêche , ça ne se conçoit que seul , ou avec des gens qu’on a choisi.

Je pousse titine a donf , direction : l’Espoir !

Au bord de l’eau , la lune presque pleine ne perce pas la brume , les rouleaux sont assourdissants , le vent me pousse en arrière ...
c’est impêchable.

exactement ce que j’esperais !

D’un leurre s de 40g je passe a 70 grammes. Obligé , et j’ai du mal a reprendre la bannière au vent.

A dix metres de la mer, je m’arrache le bras a chaque lancer , les paquets de mer éclatent a mes pieds et montent jusqu’a la ceinture , bras de fer entre l’eau furieuse et l’homme qui la viole.

Les cours d’eau sont bouchés. Mais les vagues se croisent là ou ils devraient sortir , créant des remous prometteurs. J’ai du mal a lancer derrière , on s’en contentera...S’il doit y avoir du loup : c’est là , et ça tapera aux premiers lancer.

ça n’a pas tapé au premier ! ça a tapé au troisième.

Pas de photos, vu les conditions , vous comprendrez que j’ai laissé l’appareil a l’abri.

La défense du poisson est assez coriace , je m’attends a plus lourd , il fait a peu près un kilo deux. Mais ça commence bien , ma femme disait que ça faisait longtemps qu’elle n’avait pas mangé de loup (elle a la mémoire courte , aussi.) Et puis ça veut dire qu’ils sont là !

J’insiste un peu sur le poste , je m’amuse a poser le leurre au fond et a le faire tressauter : de suite une deuxième attaque , c’est déja plus puissant , avec l’appui des vagues il me prends du fil et je mettrai bien dix minutes a lui faire passer la marche. Il vaut mieux brider les poissons dans ces cas-là , quand ils sont au bord , un congénère qui se débat ça effraie les autres. De fait , pendant deux heures plus de touches ! il fait a quelques grammes près 3,9 kg.

Aux premières lueurs , le vent tombe. La mer commence a se lisser ! Incroyable cette vitesse de changement ! et je ràle , vive la météo , j’aurais autant aimé prendre le bateau... trop tard. Un vieux arrive tranquillement , après avoir pesté contre l’importun je m’aperçois que c’est un des types qui m’avait appris a pecher gamin. Du coup ça me fait plaisir de le revoir ! On discute un peu , il sortira un loup aussi , je suis content pour lui..

D’autres arrivent , ceux-là je ne les connait pas , et nous râlons tous les deux car finalement , la plage n’est pas si grande.

C’est le moment de partir , quand un autre loup me secoue la canne , il avale mon leurre jusqu’au gosier ! tant pis pour lui parce que sinon je l’aurais relaché , quand le sac est plein je fais mon difficile.
Un kilo de plus a porter..

Ces photos prises a la maison ne valent pas celle de plein air , j’avoue...

Mais ce n’est pas grave , et la plus belle est pour Gigi !


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2240 / 628158

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LE CABANON  Suivre la vie du site Récits de pêcheurs  Suivre la vie du site Lancer de leurre   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License