Was Peche

Rencontre au sommet en terre Rasonesque !

vendredi 9 novembre 2007 par Girellator

Quand les collègues du Gang : Hot et Congriste descendent en Corse , l’espace d’un ouikande , invités par Rason pour une session de pêche mémorable ..........

Ben voila ! On est bien rentré.

Un peu cassés pour cause de réveil à 4h30 du mat afin de pas rater l’avion qui nous ramène au boulot

Mais heureusement les yeux pleins de belles images, de vrais grands moments de pêche et d’après pêche avec le maître es pêche en traîne lente, le roi du Valinco, l’empereur de Moines

Depuis qu’il nous en parlait de la pêche aux Moines, on avait fini par en rêver et donc quand il nous a proposé il y a quelques temps de venir traîner dans son jardin, avec Hot nous n’avons pas hésité longtemps !

En plus avec Rason, le "client" est roi

Il nous a demandé :

- "vous voulez pechez quoi, tanutes, sériole , denti ?"

Bon, le denti on connait donc on a pas hésité : sériole !!
Mais si on peut se faire deux ou trois tanutes vite fait pour se détendre, c’est volontiers

Grosse pression pour Rason quand même, on est tous pecheurs et on sait que les poissons sur commande c’est loin de marcher à tous coups .

Bon faut reconnaitre, j’y allais un peu à contre coeur en Corse j’ai jamais vraiment aimé.

En bref :
Une eau toujours trouble

Un littoral bétonné

Même pas une bière à boire

Ou un bout de charcuterie à manger

En plus l’accueil très moyen :

Une vue de la terrasse bof

En plus il n’y avait pas grand chose à manger, même pas un petit bout de sanglier ou un petit peu de vin de table pour accompagner

Heureusement qu’il avait pas oublié le Fly sur le bateau, on aurait crié au scandale !

Mais bon, on était pas venus pour ça. On était là pour les sérioles, accessoirement les tanutes et puis mon rêve secret, faire chanter le stella.
Ce malheureux moulin, en dehors de la fosse où les poissons ne font pas de rushs n’a jamais sorti de poisson de plus de 6kg500

Lequel allait chanter ?

Le penn ?

Ou le stella ?

Pour garder le suspense, on va pas la faire dans l’ordre.

D’abord le dimanche. Un vent un peu fort dans le sud nous impose une sortie dans le golfe.

Avec Hot, on se régale comme des minots à faire les orphies puis c’est le départ de la traîne.
Nous ferons 3 postes le matin : rien !

A midi on se met en crique pour manger et refaire les orphies car celles de ce matin sont fatiguées. Pendant le repas les orphies sautent dans tous les sens, elles sont chassées.

Puis c’est une coryphène qu’on voit filer derrière le bateau puis sauter, elle aussi elle a du gros aux fesses....

Résultat des courses, impossible de faire une orphie !

Nous repartirons donc traîner des orphies mortes dans tout le golfe, mais rien de rien, on rentre bredouilles. Comme je le disais ce matin, c’est la pêche, ça fait partie du jeu mais c’est ça qui fait le plaisir aussi.

Heureusement il y a eu samedi !!

Nous voila donc perdu dans le grand sud, près des Bouches, là où le vent tombe rarement.
Pour les tanutes, Rason nous a promis la renverse, ça sera pour l’après-mid après le repas.

Rason, nous explique en détail comment escher la totène et l’orphie.
La totène sera en bas sur le penn, l’orphie en haut sur le stella.
A peine 15 minutes que les lignes sont à l’eau....

Mince je vous parle de Rason, mais certains ne savent peut-être pas de qui il s’agit. le voilà donc à la manœuvre

Au bout de 15 minutes, le bout de la canne tressaute et puis c’est le Ziiii

Hot aux commandes, régalade


Pennsong
envoyé par congriste

Et oui, c’est parti sur la totène et c’est le penn qui chante.

Rason nous dit que c’est une belle, hélas à une trentaine de mètres du bateau, décrochée !

ça fait râler mais il est encore tôt, on remplace la totène et on remet en traîne

Encore 15 minutes à attendre et le penn se remet à chanter.
Cette fois je m’y colle.

C’est trop bon, ça tire, elle semble venir puis repart et enfin je la vois sous le bateau, Rason au gaffage ne la rate pas.

Ca y est, je viens de prendre ma première sériole

Depuis que j’en révais, cette fois elle est là avec ses belles couleurs, quel beau poisson tout de même !

Allez, enfin la photo que j’espérais

Allez ! L’émotion passée on repart en traine.

Mais cette fois ci, ça ne donnera rien. On part casser la croûte en crique et après un bon repas de charcutaille, Rason nous dit qu’on peut aller aux tanutes.

Après un premier mouillage raté, on arrive à se repositionner et on attaque les tanutes.

Rason en prend une d’emblée.

Les premières descentes seront ratées pour nous, il y a un coup à prendre pour les attraper mais on s’y fait vite et c’est la grosse régalade.

Malheureusement, le vent se lève rapidement et il faut déguerpir.
C’est impressionnant quand même, en 1h30 on a presque rempli la moitié de la glacière. Les plus grosses doivent pas faire loin des 2 kg

Allez, on lève le mouillage et on repart un peu plus à l’abris faire un tombant que je trouve assez profond, dans les 50-60m si je me souviens bien. Rason esche l’orphie sur le penn et commence la traîne.

Je lui demande si on peut pas mettre la totène qui reste sur le stella...pas de blème qu’il dit et......15 minutes après, enfin le chant tant attendu


Stellasong
envoyé par congriste

Quelle joie d’entendre enfin ce moulin chanter. Bon, là c’est un peu après l’émotion du début donc il chante un peu moins et en plus le frein est bien serré.

Après un combat acharné qui lui laissera quelques douleurs dans les biceps, le Duc nous sort une sériole encore plus belle que la première !

Le contrat est bien rempli, Rason est ravi (pas autant que nous quand même) et on peut repartir à la maison le coeur léger

On fait quand même un peu les marioles sur le quai pour la photo souvenir (tartarinesque )

Le fly oublié le matin n’en aura que meilleur goût sur la terrasse

Et une première sériole, je pense que vous êtes d’accord, ça se fête dignement

Voila, c’est terminé.

Nous ne remercierons jamais assez Rason pour son hospitalité, sa gentillesse, sa patience et surtout pour nous avoir fait prendre notre première sériole et quelles sérioles !!

A charge de revanche je l’espère, hélas Rason n’aime pas trop le froid et quand il est sur le continent, c’est toujours à la période froide

Mais bon, faut pas désespérer de l’emmener, rappelez vous, le 26 décembre dernier on était torse nus pour la sortie fosse où Chercot avait pris son requin !

Ce fut vraiment énorme, je suis toujours dans la magie de ces moments inoubliables.

Mais j’ai trouvé le chat noir, grand pêcheur de bogues depuis qu’il s’est associé avec Timat.

Le marqueur fou :

Voili le gaffage demandé, et une mimine en bonus !


SERIOLE
envoyé par hottuna


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 6471 / 628199

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LE CABANON  Suivre la vie du site Récits de pêcheurs  Suivre la vie du site Traîne côtière vif et leurre   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License