Was Peche

Rase cailloux , poux , hiboux ....

samedi 1er mars 2008 par Girellator

Un coup de lenci de Timat .... y’a que le blond pour aller raser les rochers avec une telle météo !

Courte sortie traine ce matin au raz des cailloux...

Ciel bas, vilaine mer.

A deux nœuds, à une quinzaine de mètres du bord, manœuvrer dans une mer pareille n’est pas chose aisée.

Il faut avoir un œil sur tout.

La houle désordonnée : repérer la série plus forte qui va péter plus loin que les autres.

Le cap du bateau prompt aux embardées.

Le fond qui remonte et les deux linces qui s’y promènent à quelques centimètres et qui ne demandent qu’à s’y accrocher…

Accroché. J’ai bien cru que ma petite lince de 2,5 kg y laisserai son bas de ligne lorsque l’enrouleur est parti….

On est comme ça en RN Et le tout en totale décontraction...

La prochaine fois je me sert un fly pendant la pause !

Je me suis dangeusement rapproché du bord et avant de travailler le poisson je dois manoeuvrer. Toujours en marche, sans lacher la petite crim’, je bloque le frein de la deuxième lince (j’y laisserai au pire un raglou) et j’amorce doucement un virage tres ample vers le large.

Le nez à la vague, je lache un instant ma lince qui travaille sur son frein et redonne quelques tour au moteur pour m’aider à manoeuvrer.

En meilleure posture, je retrouve le contact du nylon. Il est toujours là.

La lince en main, le travail commence.

Le poisson est là. Je le sents au bout des doigts....

Je ramène tout doucement la ligne dans le bateau. Environ deux kilos sont encore mouillés. Debout à la mer le bateau joue aux montagnes russes.

Pas facile dans ces conditions de maintenir la tension sur la lence sans trop brider le poisson. A certains moment je pense l’avoir perdu. Et si le passage de cette vague avait été trop brutal ? Peut-être nage-t-il vers moi ? Oui c’est ça, il nage et le voilà qui se rebife !...

Il faut prendre son temps. Pas de geste brusque. Je la tiens la bestiole. Je la sent tempêter et furieuse, cherchant à se liberer de ce lien invisible qui l’entrave et nous lie.

Elle est là, 20 mètres pas plus, quelque part en bas à l’arrière du bateau... Et crois moi elle vend cher sa peau !

Deux départs magnifiques ! Les plomps filent entre mes doigt. Je retiens mon souflle. Je reprend à peine du fil... n’osant espérer... Un mètre, deux mètres, et les plombs qui retombent à mes pieds... Il est toujours là .

Le poisson vient. Doucement, mais il vient.

C’est sur c’est un gros. Les deux gros rushs que je viens d’essuyer sont éloquents : ça tire fort et longtemps.

Malgré tout, je pense avoir la situation en main. La lince est caustaud et le montage terminal n’a pas de faiblesse : 13 brasse de 40 cts fluoro et au bout un inévitable raglou avec un bel hameçon fraichement affuté. Le bateau s’est suffisamment éloigné de la côte, le washback de la houle est moins sensible.

Je mets au relenti (200 tours !).

C’est à ce moment qu’il déclanche son troisième rush.

Et une grosse plantade.

Olivier, j’ai eu une pensé pour toi, Oh infortuné compagnon de la faute inexcusable.
Je t’ai vu incrédule, sans réaction, misérable au fond de ton bateau après la casse du thon au broumé.

Je t’ai vu comme je me suis vu après le décroché de celui-là.

Au troisième rush, sentant la présence du bateau, le poisson rassemble ses dernières forces et les jette dans un ultime corps à corps.

Il me prend du fil. Beaucoup de fil. C’est même étonnant autant de fil avec pres d’un kilo de plombs encore répartis sur la lence.

Mais ça tire. Je l’accompagne en laissant défiler les plombs un à un entre mes doigts, attendant le moment de la rédition.

Et puis les plombs ne défilent plus. Stoppés net. Coincé dans l’angle tribord de l’iloire.

Une seconde de terreur.

Donner du mou.

A tout prix.

Une seconde trop tard.

Allez, c’est comme au jeu d’Emile Franc : tu te plantes au super banco et tu reparts avec une boite de jeux !

Sur la deuxième un pti loupio d’1,5 kg.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1935 / 628253

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site BARQUETTES Z’ET POINTUS  Suivre la vie du site Peches authentiques   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License