Was Peche

Test pierre sur l’Eden

vendredi 20 juin 2008 par Congriste

A force de voir les Marseillais sortir des dorades à la pierre, les Cannois se sont dit : pourquoi pas nous ? Et alors avec persévérance et application, conseillés après chaque sortie par voie de web ils ont testé, testé et retesté.....et ça a marché. Comme quoi il faut savoir persévérer, si la technique est bonne il n’y a aucune raison qu’elle ne soit pas exportable. Raconté par JFG, Manu et JNo.

SORTIE 1

Sans suspens, pierre qui coule pour cette fois n’amasse pas de peils

Le matos :

On a cherché, prospecté des secteurs entre 45 et 75 metres et on a pas trouvé les dorades, les sars non plus d’ailleurs.

Faut dire que les serrans ne nous on pas laché.
Une photo d’eschage (si c’est pas bon faut le dire )

On a quand meme pris quelques daubes : serran, pageot, maquereau, rascasse, sar (petit) et on a trouvé un coin à severeau.

Quelques photos supplémentaires de nos premoiers essais !
Le premier poisson pris par Jeano à la pierre !

Le premier de Manu :

Un eschage que nous pensions réussi :

Jeano et son pageot, pas vilain !

SORTIE 2

Bon le resultat est moyen mais on a pas encore le bon post. Par contre pour la technique ça commence à venir.

On s’est pelé le fion

La plus belle prise,

La pierre et tout le monde ne le sait pas est tres maline (surtout si vous n’avez pas lu "passion cailliasse"), des rumeurs courts dans le milieu de la cailliasse que certaines d’entres elles seraient mortes noyées, jeano toujours au fait des potins et afin de debusquer les plus belles se mit en habit pour ne pas eveiller leurs soupçons, exit donc la tenue de pêche qui aurait fait fuir les plus hardies d’entres elles et bonjour au complet avec par-dessus, le resultat fut terrible il ne fallut pas plus de 5 minutes pour remplir le sceau de pierres pechantes

En pleine action :

Taing ! Le Jean Françoué y ma ben donné l’envie avec ses coquilles. Du coup, j’ a achté quelques moules pour demain pask’il avait mangé tous les appats. Mais j’a pas pu résister à la tentation jles a bouffés aussi.
Ben...ché ti pas skon va mettre sur les caillous

SORTIE 3

Donc ce matin par un temps très orageux, départ 6h30 de la Marina, Pour un dernier Test à la pierre ( Prochaine sortie, on attaque les Abyss) 15 mn plus tard alors que nous étions à la sortie de la Siagne, nous entendons un drôle de bruit à l’arrière du bateau
Taing ! Un invité, un Mulet, vient de sauter dans le Boat

La journée commence plutôt bien. Aprés 1h15 de trajet nous nous trouvons sur le post du jour, le Peil est bien là, mais impossible de pêcher à cause d’une forte dérive, malgré plusieurs tentatives, rien à faire.

Nous nous rendons sur un post à Pageot, pas la queue d’un peil On casse une petite croute, et direction notre jardin, on tourne dans tous les sens, pas un Peil au sondeur. Retour au berkail, aprés 8h00 sur l’eau.

SORTIE 4

Bon, voila le reportage promis qui concluera les tests sur Eden II !

On n’était que deux à bord, Chris et moi, Jeano et Manu bossant (les pôvres ! ). Mais on avait l’équipement électronique au complet.

Seulement je n’ai pas encore enregistré assez de profils pour vous montrer le poste en détail. C’est sur ce poste que l’on avait pris sars et pageots lors de la précédente sortie.

On a un peu tournicoté dans la zone des 45m avant de trouver un petit nuage d’échos. Difficile de se caler dessus avec la dérive, enfin on en était pas loin. Eschage de la moule et c’est parti.

Chris se fait avoir une première fois : il regarde la buscle de sa canne se détendre et oublie de ferrer !

Sur la mienne tap ..tap.. et zou ça part , ferrage et viens par là mon petit ! Je remonte tranquilou (22/100 de bdl) et c’est un joli pageot qui finit dans le salabre !

Chris se fait de nouveau manger la moule et commence à s’énerver !

Un peu de café chaud et je reesche !
Cinq minutes d’attente, et légère vibration de la buscle, tip....tip.... Une belle s’intéresserait-elle à ma moule ? La tension est toujours là. Une minute d’attente concentration maximale : tip.. tip.. toujours la vibration de la buscle. Trente secondes, cela vibre toujours presque imperceptiblement et...... d’un seul coup relachement de la tension. il me faut 1/10 de seconde pour réaliser et je ferre amplement ! La canne plie jusqu’à l’eau et le moulin dont le frein est desseré se met à chanter .
Je mouline mais le frein est encore trop lâche. J’ai un mal de chien à trouver le bon règlage ! Coups de tête en série, et cela commence à monter. Chris à pris le salabre à la main et m’encourage "Prends ton temps ! ". Je le prend, et savoure ces rushs suivis de périodes de reprise de souffle si je puis dire. La bête n’est pas énorme, mais elle se bat bien et comme cela me plait je lui laisse un peu la bride légère. Chris qui s’est penché par dessus le plat-bord crie : C’est une dodo !
Elle finit tranquillement dans le salabre la belle aux sourcils d’or !

Nous sommes heureux comme des gosses. la première dodo à la pierre sur l’Eden II !

Un dernière tasse de café, un moment à admirer la mer et la vue, à savourer mon plaisir et je reesche. Cinq minutes et légère vibration de la buscle tip.. tip.. et cela recommence. j’attends.... tip.... tip.... vibration et relachement, je ferre amplement ! la canne plie comme une folle, taing j’ai accroché le TGV !!!!! Le temps d’une poussée d’adrénaline et tchac, la canne gicle, cassé net ! J’avais pas redésseré le frein !

Voila, le reste n’est qu’anecdote.

Quelques photos de la belle aux sourcils d’or (750g, c’est pas gros, mais quand même !) :

Admirez l’aérodynamisme incroyable de l’animal, profilée comme un sous-marin nucléaire (où plutôt le contraire en fait !) !

Voila, fin des tests et peut-être bien de la saison à la pierre. Nous avons découvert cette techniqe et elle nous plaît beaucoup, même si elle n’est pas aisée. Pour l’eschage de la moule pas de pb. On maîtrise ! On a même remonté des moules avec la pierre !

Pour le bon rythme, touche-ferrage il y a encore des progrès à faire mais on aura le temps l’an prochain.

Merci à tous ceux qui nous ont prodigué leurs conseils ! Nous leur devons beaucoup pour le plaisir que nous avons pris.
Et maintenant on va faire la fête aux calas (comme hier !!) et explorer les abysses !

Sur ce la Dodo vous salue bien !!

SORTIE 5

Bon, Jeano a été l’avant-garde. On a donc fait une petite sortie avec Manu. Départ vers 9h de la marina et dans le secteur vers 9h40. On tournicote comme d’habitude et on trouve quelques jolis echos.

On mouille et manu esche une moule avec un simple. On atend à peine deux minutes et tap.... c’est parti !

Et la belle arrive en surface .

Manu est content ! Sa première dodo à la pierre .

Du coup avec le salabrage et la photo je n’avais pas encore mis ma pierre à l’eau. J’avoue être sacrément impressionné par la finesse de la buscle de la silence.

La pierre au fond, on sent incroyablement bien la moindre vibration du fil ! Justement tip.... tip.... je ferre amplement et c’est parti !

La canne est incroyablement souple et travaille magnifiquement bien ; C’est un vrai plaisir.

Ensuite on va en prendre les unes après les autres ; j’en sortirais une qui me donnera un peu de mal ! Au peson elle accusera 1,2 kg.
Au total un loli tableau de 12 dodos et un pageot pour un total de 7kg de poisson.

Sur le coup de 13h30 fin des hostilités. Elles ne mordent plus. On va touner un peu pour voir à coté mais à part une dodo isolée faire par manu on ne fera rien. Faut dire que nous sommes bien contents et que l’on ne s’acharne pas trop. On profite du temps splendide et de la mer d’huile.

Allez encore une coup d’oeil aux dodos de l’Eden !

Vouais je raconte.
On s’est regaaaaleeeeeeeé
Moi j’ai esché au simple, ma technique surprend un peu jf mais je suppose que certains font pareil, je fais comme calou mais au lieu de passer 3 fois je passe 4 fois dans la moule et à par la premiere qui m’a fait une belle touche et que je j’ai ferré de suite les autres je les ai guinté au grattage c’est à dire que j’attends que la dodo libere la moule et vu que je la ligature assez bien elle reste sur l’hameçon et dés qu’elle revient je l’attrape. J’ai essayé au triple aussi, j’ai chopé un petit pageot et j’ai decroché une dodo.

Il me semble quand même que la technique du triple soit plus simple et plus sur mais bon on va pas se plaindre ya pire comme resultat

Une dernière photo des dodos ce soir !

Merci à tous ! C’est grâce au forum que l’on avance. Il y a un an je ne connaissais rien à la pêche profonde, au broumé, à la pierre et aux sondeurs. Sans le forum je ferais toujours un peu de soupe et de la traîne côtière sans grand succès.

Je dois dire que les sensations à la pierre, et à la péla au broumé aussi, payent largement le travail d’apprentissage.
Un jour rason a dit : vous pouvez avoir le meilleur matos, les meilleurs appâts si vous pêchez là où il n’y a pas de poissson, cela ne sert à rien !.
Il avait bien raison. On passe de plus en plus de temps à chercher le poisson au sondeur et quand on le trouve la touche arrive aussitôt.

J’ai pu récupérer la photo des hameçons. le simple de manu a été tordu et la grosse dodo m’a écrasé une branche du triple n°12.

Ca c’etait hier soir

SORTIE 6

Bon, revenons aux choses sérieuses.

Ce matin après discussion au téléphone on se retrouve à huit heures passées à la marina. Il fait un froid de loup, il y a de la glace sur le bateau. Je devrais sacrifier un peu de mon café chaud pour ouvrir la cale, la serrure était coincée par le gel.
la mer remue un peu mais cela paraît pêchable ; On arrive sur notre coin vers neuf et comme d’hab on tourne un peupour trouver le poisson.

Un peu moins profond que la dernière fois un petit paquet d’échos nous tente.

On décide de mouiller le grappin.

Jeano, qui est dans les starting blocks, est le plus rapide à mettre sa pierre à l’eau !

Il attend quelques minutes et tip....... tip....... relaché de la pierre, quinze secondes d’attente le fil se tend de nouveau zing.... ferrage et par ici ma belle !
Il nous remonte son premier peil

Une jolie dodo qui fait sa joie ! Sa première à la pierre

Il nous en remontera une autre pendant que Manu et moi nous attendons la touche ; puis une autre encore nettement plus grosse

la belle accusera 1,1 kg au peson .

Il nous sortira aussi un joli pageot ! Je suis bien content, jeudi il n’avait pas pu venir et ce matin c’est son jour.

A 11h la mer forçit et se couvre de petits moutons. On décide de rentrer. Voila, deux heures de pêche, quelques jolis poissons et des images du sondeur pour le forum.

Pour la denière sortie de l’année on est contents !


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 9178 / 635668

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LE CABANON  Suivre la vie du site Récits de pêcheurs  Suivre la vie du site Pêche à soutenir   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License