Was Peche

La pétole à Nice, une légende...???

mardi 29 juillet 2008 par Congriste

Après le 13 dans le 06, le 13 dans le 83 maintenant c’est les 83 dans le 06. Vraiment super de s’être fait des potes tout le long de la côte. En plus ça permet d’aller pécher au calme quand il fait trop de vent sur nos ports d’attache.....en théorie. Raconté par Xander.

Faut croire que oui...

alors qu’il y a tempête partout, seul Nice semble être épargné... c’est donc sans l’ombre d’une hésitation que Jack et moi acceptons l’invitation d’Alain à venir conjurer le sort en terres niçoises et aller taquiner les monstres abyssaux !

le lever fut quelque peu difficile, mais c’est le coeur rempli d’espoir et l’esprit plein de reves tous plus fous les uns que les autres que nous prenons la direction du grand Est !

arrivé là-bas, certes ça bouge, mais rien de bien terrible apparement, du moins de nuit...
dès la sortie du port, il n’en est rien, ça bastonne ! bon, le trajet sur zone s’annonce mouvementé mais à l’abri du cap d’Antibes, Alain pense qu’on sera abrités... ben non, les vagues venant du sud, on s’est méchamment fait secouer...

malgré la mer, le cadre est superbe, avec la neige en arrière plan

allez, on va pas se laisser impressionner, on est là pour tapper du TGV !
positionnement, larguage des sardines, et première dérive...
que dalle, pas une touche.
2ème dérive, Jack tappe, mais le poisson se décroche après quelques mètres... ba, pas grave, y en aura d’autres.

Jp et Chris nous ont rejoint, les wasiens craignent vraiment dégun, on est les 2 seuls boats en mer, les autres ont quitté la zone et sont rentrés au port.

bon, vu la bastonne sur le premier point, on va tester un autre tombant, mais le peil n’est pas au rendez-vous, donc tant pis, on va se faire démonter mais on retourne sur le premier...
et là, pareil, pas une touche, désespérant de voir notre courage si peu récompensé...
et ça bouge de plus en plus, ça va pas être évident de faire chauffer la daube avec une mer pareille !
c’est pas l’horizon là, juste le haut de la vague...

bon, ça ne sert à rien de continuer, direction le port de st Laurent du Var pour aller déguster cette daube tranquille, en compagnie de Jp et Chris.
et ça valait vraiment le coup, elle était splendide !!!!!!!!!!!

bref on s’est pas laissé abattre, ce fut un super moment en compagnie de Jp et Chris, à se raconter nos histoires de pêche, à se brancher, à rigoler... et quelque peu pescarelèguer aussi...

malgré ce vent qui ne cesse de souffler, Alain reste optimiste, consultant la météo prévoyant une accalmie en fin d’après-midi. donc c’est bien à l’abri qu’on patiente avant d’y retourner. la brocouille ne sera pas !!!

16h, direction Nice et le jardin d’Alain pour la tentative de la dernière chance... le retour est bien mouvementé, mais c’est pas comme si on n’était pas habitué maintenant.

arrivé sur zone, le coeur rempli d’espoirs, les sardines rejoignent les abysses en quête de quelques écailles...
et faut croire que les écailles niçoises ne sourient qu’aux niçois...
Yves prend ma canne, fait une descente et tappe !
incroyable, mais mérité car il nous a vraiment gaté ce midi !

la remontée se passe bien, et voilà un beau cernier qui perce la surface... un cernier...?????
NON, UN SUPERBE MERLAN !!!!!!!!
tain, un rat gonflé s’empare immédiatement de nos esprits car il est vraiment superbe !

Yves est aux anges, Alain chambre un max, et nous, pauvres varois, sommes quelque peu désabusés mais heureux que la bredouille soit évitée.
pas de pesée faute de peson mais coup de fil direct à Gigi histoire de lui mettre un peu la pression...

par contre, sur les conseils de notre gourou, je tente une manoeuvre sensée me donner le fluide péchant, mais ça ne marchera pas... le touché des couilles de Yves n’apportera rien de plus, Hube !

on a persévéré jusqu’à 21h mais rien de plus ne rejoindra la cale du Phil.

par contre, un espadon viendra nous faire un coucou, 2 sauts et puis s’en ira. encore une belle image de cette journée forte en émotions !!!

retour au port, et dernière photo du trophée du jour, amplement mérité !!!
il est tellement gros qu’Yves est obligé de le porter sur l’épaule, c’est dire !

je ne pense pas que le record soit battu, mais il est vraiment superbe, bravo yves !!

voilà, nous aventures niçoises s’arretent sur cette belle image !

grand merci à Yves pour cette fabuleuse daube, cette Cote Rotie d’un autre monde et bravo encore pour ce splendide merlan

et grand merci a Alain qui a su trouver le moyen d’éviter la brocouille et garder espoir alors qu’on commencait à désespérer...
merci pour cette journée forte en émotions, mais belle car placée sous le signe de l’amitié !


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2769 / 632768

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LE CABANON  Suivre la vie du site Récits de pêcheurs  Suivre la vie du site Pêche dans les grands fonds   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License