Was Peche

Petite rencontre avec flipper

vendredi 8 août 2008 par Congriste

Il est des fois où une bredouille peut être un moment merveilleux comme quand on rencontre les dauphins par exemple. Surtout si les dites bredouilles ne se répètent pas trop souvent. Raconté par Olivier.

Avec la météo de prévue le week end dernier et les repas de famille il fallait bien s’organiser. Pour samedi, se sera une sortie matinale de 5H à 12 H et pour dimanche, toute la journée.

Samedi, réveil à 5H … On ouvre les volets et les drapeaux nous annoncent une matinée parfaite sans vent mais avec une petite brume le matin. C’est confiant que nous partons à la pêche. Le temps d’arriver à notre coin, on prépare les cannes et surprise lorsque l’on arrive sur les lieux, un pécheur pro qui enlève ses filets, pas top !
Avec la météo de prévue le week end dernier et les repas de famille il fallait bien s’organiser. Pour samedi, se sera une sortie matinale de 5H à 12 H et pour dimanche, toute la journée.

C’est pas grave, on va attendre. Et bien sûr comme si c’était fait exprès, il laisse un filet en place en plein sur notre point GPS !!!

C’est pas grave, on va se caler pas trop loin … Le temps passe et toujours aucune touche. Et puis une légère pité, c’est un pageot correct. Et puis soudain, on entend un gros « plouf ». On se retourne, on cherche d’où ça vient.

Et puis un autre, juste le temps de voir une masse noire. C’est sûrement les thons qui s’amusent. Et non, on était encerclés de dauphins à 2 miles des cotes !!! Pendant 45 minutes on ne péchera plus pour admirer le spectacle. Ils viennent vers le bateau, repartent.

On va même pouvoir assister à une chasse d’une dizaine de dauphins un peu loin du bateau. Les poissons chassés devaient être des bonites vu la taille …

Une session magnifique même si on n’a pas rempli la bourriche !

Pour le lendemain ça ne rigole plus, le parrain vient sur le bateau.

Bon, il faut se ressaisir, les poissons ne doivent pas être bien loin. On commence par aller voir si le filet a changé de coin. Et ben non, toujours pas … On essaye de se caler à coté comme la veille mais sans les dauphins cette fois ci et toujours rien. On bouge sur les 16 mètres de fond ( coin où je pêche les pageots en dérive ) et toujours rien … Repli stratégique sur 7 mètres de fond, la température de l’eau a augmenté, on ne sait jamais …

Romain prépare le terrain avec sa super crème, pas envie d’être tout rouge comme la dernière fois.

Et puis on installe les cannes et on attend.

Première touche pour Romain et on dirait que les choses ne changent pas trop, toujours un petit pageot.

On voit de suite la différence …

Mais bon la suite sera inverse. Romain enchaîne les poissons, dodo, marbrés et même rouget

Afin d’être objectif comme toujours ( n’est ce pas Romain ), voici le tableau final avec une domination des « touristes » ( comprendre qu’il s’agit des dromois ) pour les dodos avec un score sans appel de 2 à 1 mais victoire locale pour les marbrés 2 à 1. Le match se joue donc sur les pageots et le rouget, je déclare donc un match nul entre les 2 équipes.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 8157 / 631468

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LE CABANON  Suivre la vie du site Récits de pêcheurs  Suivre la vie du site Pêche à soutenir   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License