Was Peche

Sur le fil du départ...

vendredi 15 août 2008 par Congriste

Le spécialiste du loup de WAS en grande forme pour un poisson magnifique. Raconté par Sylvain.

J’ai passé bien dix minutes au petit jour a regarder la mer , assis sur le capot de la deuche.

j’y vais ou j’y vais pas ?

Ca a l’air de remuer sec , et sur le banc de sable a la sortie du port les vagues déferlent. Rien de très méchant encore , mais si ce vent de nord forcit le retour sera chaud...

Bon , j’y vais. Je ne suis pas seul a décider de toutes façons ; le bateau piaffe , ses armes s’impatient . Elles ont soif de sang les petites , je vais essayer de leur faire plaisir.

Dehors en effet ça secoue. La crête des vagues s’habille de blanc , évoquant des dentelles féminines , je serpente dans la houle croisée pour atteindre mon poste phare ..

Le vent tournera mais ne forcira pas finalement , c’est très pêchable.
Le Bateau-Hérisson darde ses épines.

J’attendrai jusqu’a dix heures sans la moindre touche . Que quelques vifs glanés ici et là , et encore c’est plus du vif italien que du vif fringuant...


100_1147
envoyé par black-66

A dix heures toujours rien , j’abandonne mon poste a sparidés...
Cap plein sud , sur une mine de lingots d’argent.

Mon vif (un saurel) a passé l’arme a gauche , c’etait le dernier ce n’est pas grave , on va pêcher au mort manié ! La houle suffit largement , canne bêtement calée au fond j’imagine sans problème le vif-appat qui fait des bonds de deux mètres.

Si vous étiez un chasseur , devant cette proie facile , resisteriez-vous ?

J’ai douté de ma technique au rabais jusqu’a midi et demie , pas mon jour , pas beau , froid , retourner me coucher ça va etre vite vu cette histoire.

Une buscle reste courbée ? un bébé sar adidas arrive au bateau , je le rejette en me disant ça va me porter chance , hé , mediterranée , tu vois comme je suis un type bien ?

Eh bien oui figurez-vous , ça marche ! Le jeune sar n’était pas au fond encore que mon vif-mort-manié plie sa canne en deux , le cliquetis grave du bull aplanit soudain le ressac .

Il n’y a pas de denti sur cette zone du moins , je n’en ai jamais pris. L’animal qui finit par arriver sous la coque après dix minutes de bagarre ( splendide numero d’équilibriste de ma part au passage , si vous aviez vu ça ) ne me surprends pas.

En plus je tend pas les bras mais c’est pas un record non plus, allez : 6,4 kg


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 9313 / 629868

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LE CABANON  Suivre la vie du site Récits de pêcheurs  Suivre la vie du site Traîne côtière vif et leurre   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License