Was Peche

Lac du Bourget novembre 2007, pêche au brochet

vendredi 22 août 2008 par Congriste

Pêche en bateau mais sur une eau sans vague. Max nous raconte une sortie bien sympa de pêche au brochet.

Avec plus d’un mois de retard, je vais vous raconter une petite sortie aux carnassiers effectuée sur le lac du Bourget à Aix les Bains.

Départ 7h00 du matin de Lyon.
La "toutoune" est jalouse de voir que l’on part sans elle et pourtant si, nous partons au Lac du Bourget sur le bateau de Fabrice et Jean Luc

Arrivée 8h00 pour récupérer le permis de pêche à la journée et quelques fournitures de pêche.
8h30 on présente la mère à l’enfant (traduction —> j’arrive sur le bateau des amis)

Casse croûte sur le ponton, essai de pêche au coup pour attraper des gardons pour pêcher au mort manié (mais quenéni.... pas l’ombre d’un gardon malgrès un amorçage dans les règles de l’art).
8h50, le bateau est prêt (sondeur de la "toutoune" en place sur le "flic-flac" des amis)

es matelots sont réchauffés par un bon café, les cannes sont montées, nous sortons du petit port de plaisance direction le petit canal qui nous aménera sur l’immense lac.
Immense, surment mais je ne pourrais pas vous le décrire car nous avons naviguer dans la brume jusqu’à la mi-journée.

A peine arrivé dans le lac, nous croisons des barques de pêcheurs locaux...
Nous essayons de repérer la cassure des 7/8m pour stopper et nous essayer à la pêche aux leurres souples. —> aucunes touches bien que la moitié de mes leurres souples soient allé dire bonjour aux profondeurs du lac.

C’est alors le début de la traîne aux poissons nageurs.
Nous essayons de suivre la cassure à l’aide du sondeur mais celle-ci n’est pas rectiligne et quand on n’a pas l’habitude de suivre un cap c’est pas facile les premiers temps.
Là encore, la boîte à leurre ne reste pas longtemps fermée, nous testons toutes les tailles (voir même trop gros —> Fabrice m’a sorti un rapala magnum d’au moins 25cm fluo que son père avait acheté —> résultat = on a accroché 3 fois le fond car il plongeait trop profond).
Cap jusqu’à l’abbaye pour essayer de nouveau aux leurres souples mais toujours aucunes touches.

Sur le chemin du retour, je remets un pn que j’avais déjà essayé à l’aller car il me semblait bien adapté pour cette pêche. Et BINGO , enfin une touche, je suis surpris mais super content, comme tout l’équipage d’ailleurs. On ne rentrera pas sans aucunes touches.
Je ramène doucement le poisson pour ne surtout pas le perdre, surtout que c’est mon premier brochet (deuxième si je compte le brocheton que j’avais pris dans les Landes il y a 10 ans). Le voici le voila, un bon salabrage et hop ce sera bon.

Et me voilà avec mon brochet qui fait quelques centimètres de plus que la maille.

13h00, il est l’heure d’aller manger au petit resto d’un port de plaisance, en basse saison les restaurants ouverts sont rares. Au menu, un poisson typique du lac mais j’ai bouffé le nom en même temps.... et il est déjà l’heure de rentrer sur Lyon.

Pour ne pas déroger aux traditions, voici les staches au brochet ! :-)


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 4254 / 636068

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site REGIME SANS SEL  Suivre la vie du site Les aventuriers de l’eau douce   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License