Was Peche

Après le 2 en 1, le 3 en 2

vendredi 22 août 2008 par Congriste

L’équipe du 83 continue son apprentissage du jig, plutôt pas mal d’ailleurs. Et ce n’est pas quelques ennuis techniques qui les arrêtent. Raconté par Xander pour qui c’était le premier denti, bref de quoi alerter l’ensemble du département, que dis-je du sud-est !

Bon, vous connaissez tous le système 2 en 1, où le même objet possède deux fonctionnalités.
ben sur le Baja, on a inventé le 3 en 2...
laissez moi vous écrire le mode d’emploi et je vous le montre

Donc, départ ce matin avec Loïs et Jack direction le jardin pour une cueillette matinale.

Bien évidemment, au programme, jig jig et jig.
Bizarrement, on y prend gout à cette technique, enfin surtout Jack vu qu’il est le seul à avoir pris du poisson avec cette technique...
Mais bon, le fait de l’avoir vu en prendre entretient l’espoir.

Ce qui est bien quand Jack et Jackominot sont ensemble, c’est que les souvenirs entre les 2 fusent à tous va, des histoires géniales ponctuées de rires. Que du bonheur quoi !
bon, pas sur cette photo, mais je vous assure qu’ils rient beaucoup, un vrai bonheur j’vous dis

Arrivés sur zone, dégun alentours, le top !
On commence à fourbir nos armes, prêts à en découdre avec le premier écaillé qui passera par là.
Et c’est parti ! On descend, on remonte, on leur fait faire de vraies montagnes russes à nos jigs.

Vous vous doutez bien que pèse encore sur mes épaules la terrible réputation du black cat. Certes, depuis dimanche, on sait tous qu’elle n’est pas contagieuse, le pagre de Jack en est l’exemple flagrant. Mais bon, moi, que ce soit contagieux ou pas, je m’en fous pas mal, ce qui m’importe c’est que je ne l’ai pas…
Histoire de bien répartir les jigs, je me cale sur le bain de soleil, tranquille dans mon coin mais "piégeux", vous le verrez par la suite…

Une petite demi-heure qu’on se secoue le zguig et boum ! un gros coup de tête dans ma canne… tain, je reste con sans trop savoir ce qui venait de se passer… pratiquement de suite après, 2ème coup dans la canne et toujours pas piqué ! Bon, apparemment, je viens d’avoir mes premières touches de jig.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que ça surprend ! A peine la deuxième attaque enregistrée, je redescends un peu mon jig et recommence à l’animer. Et là……………… BINGO !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
De nouveau une tape, mais cette fois-ci je ne loupe pas le ferrage, m’attendant à ce qui allait éventuellement arriver. Je passe à l’arrière et entame le combat...

Gros coup de tête, ça part un peu… Je décolle le poisson du fond et la remontée commence, ponctuée de très beaux coups de tête puissants.

Bon, visiblement, on sait ce qui risque de percer à la surface. Et là, la pression commence à monter en moi, serait-ce enfin le moment tant attendu, la concrétisation d’un de mes plus vieux rêves de pêcheur… ? Serait ce enfin le fameux poisson roi de la Méditerranée qui se débat au bout de ma ligne… ?

Le voilà, majestueux seigneur des fonds, réceptionné par le salabre mettant fin à cette magie du moment, mais permettant à une joie immense de se substituer à un stress grandissant à chaque tour de manivelle !

Quel bonheur, y a pas de mots pour exprimer un tel moment… les photos parlent d’elles même je pense…

Ça y est, j’ai pris mon tout premier denti, et je peux vous dire que c’est encore plus fort que ce que j’avais pu imaginer. 5kg400 et presque toutes ses dents !

Et ce qui est énorme, c’est que la même joie peut se lire sur le visage des 2 autres comparses, un grand moment de partage… merci Jack et Lolo !
(bon, là encore, pas top niveau sourire mais si si, il souriait une seconde avant le Lolo ! )

Bon, il est temps de se remettre de ses émotions et de se remettre en quête, car malgré la prise de mon tout premier denti, rien d’exceptionnel dans tout ça… patience, patience….
On refait un passage sans succès.

Tiens, le téléphone sonne, le premier appel à un ami d’@lain du matin surement. Je me lève, commence à passer le long du cockpit, j’enjambe le salabre qui se trouvais là, j’attrape le porte canne suspendu et là… le choc d’une vague plus grosse que les autres me fait lâcher prise…. Et plouf ! v’là t’y pas le Féli 2m sous l’eau, tenant fermement d’une main la canne pendant que l’autre essaye de le ramener à l’air libre… tain de tain, fallait que ça arrive !!! Merci @lain, peut mieux faire...

Je vous raconte pas l’énorme fou rire qui a suivi à bord !!!
Bon, on appellera ça une péripétie, un petit accident de parcours, hein… ? Mais ceci n’explique toujours pas le titre du sujet, non non…

Le vent se levant, on se replie sur une zone abritée pour aller boire un café bien chaud tranquille, et je sais pas pourquoi mais je commençais à l’attendre avec empressement le café bien chaud…

Et alors qu’on allait partir explorer une nouvelle zone, voilà qu’un bateau familier semble se rapprocher… Franck, Ammar et Francis, en session jig eux aussi ce matin, nous racontent leurs déconvenues. Justement, ils reviennent de la zone que nous voulions explorer, sans succès.

Bon, ben on va essayer de retourner sur la zone, mais en essayant de compenser la dérive au moteur. Pas gagné cette histoire, mais allez, c’est parti en compagnie des acolytes wasiens.
Premier passage, nada. Mais bon, c’était pour tester la dérive aussi, les repères sont pris.

Deuxième passage, pas grand-chose non plus, mais là, de la vie apparait au sondeur, plutôt prometteur…

Troisième passage, il semblerait que le vent tombe et que la mer se calme. Cool, on va pouvoir tous s’y remettre ensemble.

Quatrième passage, on s’attaque au tombant et on s’excite histoire de bien achever la matinée, il est quand même 11h45 et on est sur la fin… moi, toujours calé à l’avant du bateau, même plus peur d’abord, je ne peux voir le sondeur mais aux dire de Jack et Loïc, y a du monde en dessous.

Et en effet, ça se confirme. Voilà la canne du Loïc pliée, de gros coups de tronche la courbant de fort belle manière. Il pompe, mais le poisson ne semble pas vouloir se laisser faire comme ça…
Et là, sur un ultime pompage, la canne casse net en son milieu !!!!!!!!!

Apparement pas plus démonté que ça par l’évenement, Loïc continue à remonter son poisson de quelques mètres avec une moitié de canne, mais c’est pas possible de finir ainsi.
Sans se démonter, surement inspiré par un célèbre radenordiste ancien barquetteur de Sausset, laisse tomber son bout de shimano et empoigne la tresse de 50lbs à mains nues et continue le combat…

Meme pas peur non plus dans le Var, mais quand même dangereux si le poisson veut repartir… jusque là, tout se passe plutôt bien, tranquillement, il le remonte, mètre après mètre, bien décidé à ne pas laisser échapper son premier poisson au jig à cause d’une erreur de fabrication…

Tain, voilà une tache blanche qui se rapproche du bateau, ET QUELLE TACHE !!!!!!!!!!
Qu’est ce que ça a l’air gros….. on est comme des fous à bord, à la fois excités comme des puces et surtout angoissés que ça se finisse mal… Tain, mais ça a l’air vraiment vraiment gros comme poisson… Un denti apparemment , vu l’absence de rush qu’aurait fait une sériole, mais quel denti !!!!!!!!!!!!!!!

Je m’empare du salabre, prêt à accueillir la bête, les mains moites de peur de commettre une erreur de dernière seconde… et là……………………….
Tain, j’essaye de me remémorer ce qu’il y avait dans mon café de tout à l’heure… J’ai foutu du fly dedans ? ou est ce que j’ai bu une trop grande tasse lors de mon bain forcé… ?
C’est pas possible, j’y vois double !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Et non, ce ne sont pas un MAIS 2 dentis qui entrent dans le salabre !

I.N.C.R.O.Y.A.B.L. E !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Tain de tain de tain, Le lolo il a tapé un denti sur chacun des assists de son jig, fabuleux !!!! En fait, y a ceux qui font des doublés de girelles ou de sarrans, et ceux qui font des doublés de dentis, pas le même monde ! respects Môssieur Loïc !

Je pense que les marseillais ont du nous entendre crier….non ???

Tain, je m’en suis toujours pas remis… le gars, il tape dans la dernière minute, il pète sa canne en deux, remonte le tout à la mano et sort 2 dentis avec un seul leurre… un truc de fou !!!
Autant le premier avait l’assist bien fiché dans la gueule, autant le deuxième, on était à un tout petit bout de lèvres de le perdre...

Voilà, ça c’est du Loïc tout craché, légèrement ouvert du mola mais oh combien mérité !
Les 2 bébés font respectivement 6kg et 5k700, soit 11kg700 au total…. Il est pas un peu relégué le Timat sur ce coup là avec son pin’s de 7kg et quelques ?

Voilà donc le pourquoi du titre : 3 poissons en 2 coups de jig… qui dit mieux ?

La matinée se termine bien calés au fond d’une crique de la côte varoise, autour d’un voire de 2 fly bien mérités, à rigoler et raconter sans cesse l’incroyable coup de jig de Loïc….
Y a pas à dire, le Baja est vraiment un bateau péchant : mon premier denti et l’incroyable doublé de Lolo… elle est pas belle la vie !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!????????????????????

Grand grand merci à Jack de m’avoir offert mon premier denti
Et encore bravo au "cornu".....

Et pour finir, elles font plaisir les premières staches avec son denti...

A bientôt pour des aventures, espérons-le, encore plus folles !


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3612 / 626461

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LE CABANON  Suivre la vie du site Récits de pêcheurs  Suivre la vie du site Jig   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License