Was Peche

Vous en avez marre des Dodos, nous aussi......

lundi 29 septembre 2008 par Congriste

La bande à Gutch nous fait croire qu’elle en a marre des dodos. Et le comble c’est qu’ils ont chopé autre chose ! Dommage qu’un bout d’esche soit resté sur l’objectif, sinon c’était la plus belle brochette de l’année.

Donc ce jour là le team est complet, même john a abandonné le carrelage, on a de beaux appâts, 2 bonnes fougasses, du jus de raisin, on charge le boat....

dès potron minet nous partimes, direction le spaï, mais on prends déja un vent marqué au port, si bonne heure c’est pas bon signe, on va se faire bouger....

a l’approche du spaï, on aperçoit une tâche blanche sur l’eau, c’est pas vrai il ya déjà quelqun.... :

plus on se rapproche, moins il y a de doutes, il est au mètre près a notre emplacement.....et pourtant c’est bonne heure on n’est que deux sur l’eau à perte de vue...

et puis je le connait, c’est un furieux, pire que nous, il va pas bouger avant un bail, l’enfoiré...

Bon on se positionne a côté, on respecte de bonnes distances, on est pas des morts de faim quand même, john s’occupe de l’ancre, mais laisse filer trop de corde à mon avis, on est trop près du bord, tant pis on essaye quand même....

1 heure se passe , rien, à part quelques sars de temps en temps....je lorgne sur le squatter en permanence, ça pas l’air la frénésie à bord de son boat non plus...

John ramène des brasses de corde de l’ancre, on est mieux, la distance est bonne, et qui arrive sur ces entrefaits le bâteau amiral avec Nanar, et 2 autres essstrangers à son bord, pas les mêmes que hier, taing il a du ouvrir une agence touristique...

Nanar s’est rangé entre nos deux boats, et ce qui devait arriver arriva, a deux reprises nos lignes se sont emmélées, coup de ciseaux , montages perdus, la galère pour tout remonter dans cette houle, qu’ils sont petits ces anneaux de buscles....

Une deuxième grosse unité arrive et se met a babord, une cinquantaine de mètre, c’est Philippe, un copain de Nanar.....

taing on fait petit nous au milieu, on dirait une annexe....

et les heures passent, rien a part quelques tailles biberon de temps en temps, déjà 10h30, pas un peïl gardable, la gueule de John, il doit porter la noire, c’est sur, il en est persuadé....

alors on réfléchit, qu’est-ce qui a pû changé depuis hier ou les touches se succédaient à un rythme effréné....

d’abord, le vent et le courant, plein Sud aujourdhui...et puis la couleur de la mer, elle est trouble et blanchâtre, on doit subir le Rhône, la veille l’eau avait une belle couleur vert émeraude...

Nanar se repositionne un plus au large.....et se rapproche du furieux....

....qui a pas du apprécié, puisque il a levé son ancre pour se repositionner cinquante mètres plus loin...merci Nanar....

De guerre lasse, Nanar jette l’éponge, c’est vrai qu’aucun boat ne fait de poisson, et puis il a un vomito à bord qui a du brouméger 3 a 4 fois, c’est vrai que ça bouge....

la 2° grosse unité s’en va elle aussi peut de temps après.....

Je lorgne sur le furieux , il bouge pas, mais notre emplacement est libre maintenant, vite........

Enfin, bien calé, bonne dérive, on déploie toutes nos antennes, ça va chauffer....

Le repit est de courte durée, la dérive change, les fils partent sous le bâteau, qu’est-ce que c’est ce b......un coup d’œil sur le sondeur puis le rivage qui se rapproche rapidement, taing la cigale de l’ancre a du lâcher, on glisse, normal avec cette force de vent et de courant conjugués, vite y’a urgence, les fils sont pris dans la corde de l’ancre, Waldo valdingue et glisse comme une toupie a l’avant du bâteau les verres de fly se renversent et se cassent, John met son gros pied sur les appâts, l’hemmoragie...

surtout pas s’échouer, si ce vent nous drosse sur la plage, on est pas près de repartir, on a déjà connu ça.....

evidement, le moteur cafouille au ralenti, c’était pas assez compliqué comme ça....

ouf on arrive à s’éloigner du rivage, John refait une cigale a l’avant du bâteau et prend 2 douches salées complètes, avant que j’arrive à trouver un angle stable qui le protège...

en épaulant bien la vague, au ralenti, on souffle un peu et on reprend nos esprits.....je vois mes coéquipiers abattus, une meule hirsute, et un rapetou mal rasé qui a la même tronche que s’il avait pris 20 ans de mitard.....

bon premièrement, se servir un fly, je ressort 3 verres neufs de la réserve...on doit en casser une paire à chaque sortie, mais on aime pas le plastique....

petit briefing.....

2 solutions, ou on se repositionne sur notre spaï qui a rien donné, il est déjà midi, ou on se recale ailleurs, mais pas n’importe où....

tout a coup j’ai un flash , il y a une vingtaine d’années, je connaissait un coin ou on faisait régulièrement du beau marbret, mais depuis j’y suis jamais retourné , alors ça a certainement dû changer....

Le team est d’accord, un coup d’œil mélancolique a notre spaï, et c’est parti......

Je dirait pas la distance parcourue, j’ai vérifié qu’on voit pas les amers sur les tofs si on prend du peïl, une info, c’est en plage et puis c’est tout....

voilà on est rendu, Waldo prend sa place à l’avant, l’herbier de possidonie au vent (la casquette Was tiens pas... ), et scrute ses scions......pas l’emmerder, on peut rien lui dire sans se voire retourner des Grrrrrrrr, m......, lachez moi et j’en passe....avec JM on se fait petit à l’arrière...

Excusez, la tâche en haut à gauche des tofs, mais j’avais pas vu une tâche de sang coagulée sur l’objectif....non non Pesca c’est pas du caca...

a peine arrivé, Paf......

té un joli marbret Oualde reprend des couleurs.....

Le Peï est joli, 0,920 Kg, rare pour un marbret....

La Noire s’en va chez JM, après un beau Sar, paf , son frère, 0,820 Kg, il est content le bougre...

Taing, même pas le temps de boire un coup, a moi, on baisse , O,700 Kg......

et Jiheme paf, un autre, Oualde, à l’avant repaf....

oh le sourire qui revient, a 14 heures la bac à poissons se rempli, té ça s’arrose dit une petite voix.....

ça repart chez JM, ça tire bien, oh non..........une Dodo, jolie quand même, 0,700 Kg.....y’en a marre des dodos, toujours faut qu’il se distingue....

15h00, le vent forci, la cigale re-pète on va se réfugier au parc à moules à l’abri pour faire le point, on a été un peu débordé.....

mon ancien spaï à marbrets n’a pas démérité, mais c’est quand même la première fois qu’on en fait des si gros et en nombre.....

toute l’équipe à pêché, belle réussite du team.....4 Marbrets pour Oualde (dont le plus gros....Grrrrrrr), 2 Marbrets, 1 Dodo et 1 Sar pour JM, et 2 Marbrets pour mézigue.....

le banc, vous voulez voir le banc ?

Voilou....

Bon comme c’est assez exceptionnel, presque que des marbrets, on les a mis en brochette pour les Ravanelli’s......

Voilà dans six jours, c’est les vacances, 1 semaine de cabanon, pourvu que dame météo soit enfin clémente, l’entraînement est fini, on est fin prêt pour la pêche.....

a bientôt sur les ondes Wasiennes....


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 4473 / 632768

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LE CABANON  Suivre la vie du site Récits de pêcheurs  Suivre la vie du site Pêche à soutenir   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License