Was Peche

Sortie du Toucan

mercredi 3 décembre 2008 par Congriste

Cela faisait un petit moment que le Toucan n’était pas sorti, finalement aucun poisson ne s’en plaignait. Raconté par Carignan avec une prise....inhabituelle.

Départ du port, , passage sous le pont qui était bloqué par un bateau en panne, premier objectif, les vifs.

Après quelques recherches, nous les trouvons, le plein sera fait rapidement, une trentaine, car la glacière de Franck ne peut pas contenir plus de dentis, alors nous nous limitons.

Arrivé sur zone, un départ, un vif de volé, bon, nous attendons dix heure, l’heure fatidique, d’après Franck, pour que les dentis mordent.

Hélas ils ne sont pas au rendez-vous. Changement de zone, après la mise en traine, nous déjeunons. Toujours rien, Franck embrasse affectueusement ses moulinets, la traine continue, un bruit, le support de canne du downrigger viens de tomber, je saute sur la canne, ferre et là j’ai l’impression d’être enraguer, dur c’est dur à prendre du fil, mais cela vient, c’est vraiment très dur, Franck manoeuvre pour placer le bateau au dessus du point, toujours très dur, il ya quelque chose, mais pas de coup de tête, enfin une tache claire arrive

mon deuxième, beaucoup plus de mal que le premier pour un poids moindre 4k600

On jubile, les baisers d’Indiana jonh ont fait impression. La traine continue, badaboum, le support de canne du downrigger tombe, départ sur la canne leadcore, nous empoignons les cannes, dur encore plus dure que la première fois, sensation de glissement dur, nous moulinons, les cannes sont pliées, cette fois sommes nous enragués ?

Trois pêcheurs sur un zodiac nous regardent avec interrogation.

Qu’est-ce ?

Oui une murène, prise à la traine sur deux lignes différentes, à bord du toucan nous partageons les sorties mais aussi les prises. 1k7 et 1m de long .

Après avoir sortie ce sac de noeuds, Franck s’attaque au couteau suisse à la tête de la dite bête selon une méthode made in Ber, en un peu moins éfficace (manque le matériel), mais le but est atteind et la tête tombe, non sans nous menacer de sa gueule ouverte sur une sacré rangée de dents, elle continuera ses menaces jusqu’a ce que Franck balance la tête à l’eau.

La bête guillotinée.

Il nous a manqué des vifs sur la fin, remplacés sans convictions par un leurre. Une bien belle journée avec l’ami Franck toujours fidèle à lui même, l’objectif un vif un denti n’a pas été atteint , peu être un peu trop prétentieux, mais on peux toujours réver .


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 8037 / 631968

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LE CABANON  Suivre la vie du site Récits de pêcheurs  Suivre la vie du site Traîne côtière vif et leurre   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License