Was Peche

Le Baja dans tous ses états ...

mardi 7 avril 2009 par Pesca

Journée aux émotions diverses et variées ce week-end...

Samedi matin ( ou plutôt dans la nuit) le réveil crie... tain, déjà 4h du mat, faut se lever tant bien que mal. D’habitude, quand c’est jour de pêche, aucun mal à se lever, mais là, tain, ça fait mal de chez mal....
Comme à chaque fois, les geste sont machinaux : habillage en essayant de pas ressembler à un clown alors qu’on dort encore à moitié, mettre le café à couler histoire de se réchauffer un peu à bord, préparation du casse-dalle et apéro, prise de un, deux, trois cafés et c’est parti !

Je retrouve Jack, lui aussi à eu du mal au réveil... mais bon, quand on a rendez-vous avec nos chers poissons, l’effort n’est pas surhumain... quoique...

Enfin, la motivation est là, et on rejoint le Baja afin qu’il nous emmène vers de nouvelles aventures !

Avant de filer vers la zone, on tente de se faire quelques calams tout frais, ça serait un plus.
Mise à l’eau des cannes à la sortie du chenal

Ziiiiiiii, le premier est dans le vivier. un beau calam qui ferait une belle friandise pour un beau poisson.

Ca sera le seul... un autre se décrochera. Le jour commence à pointer le bout de son nez, il est temps de mettre cap vers les îles...

2 objectifs pour aujourd’hui : jack a besoin d’un denti et j’aimerai bien me faire démonter les bras par une belle sériole... avec des calams et à bord du Baja, tous les espoirs sont permis.
En parlant du Baja, son capitaine, les oreilles piquées par le froid mordant du petit matin me sort un couvre-chef qui m’a de suite rappelé diabolo des "fous du volant"... vous ne trouvez pas qu’il y a une certaine ressemblance ?


vous jure, y a des fois, faut pas avoir peur....

Enfin, ces quelques péripéties ayant occupé la traversée, nous voilà) enfin arrivés sur zone.
Pas grand monde à l’horizon, une mer magnifique, le top !!!

Pas de temps à perdre, on met un calam sur le leadcore, on le déroule, réglage du frein, Jack se met à la barre pour commencer la traine.... pas le temps, ça chante !

tain, le premier départ à peine arrivé, ça réveille...
Je prend la canne, le poisson est piqué et ne laisse aucun doute quant à son identité...
Tant l’un des 2 objectifs peut être rempli d’entrée de jeu... du coup, je suis concentré comme jamais, la rage dans le regard...


Et alors que je prend mon panard de bon matin, voilà que Loïc nous rejoint avant d’aller faire quelques agachons... sacré timing, non ?

Bon, pour l’objectif, ça sera pour la prochaine, cette sériole de 5kg environ s’est bien défendu mais rend malgré tout vite les armes... Ca faisait bien longtemps que j’en avais plus vu une en vrai, alors quelle joie !!!

Tiens, ça me donne l’occasion de proposer une nouvelle façon de présenter nos prises sur WAS : l’expression la plus débile possible... je me fais peur sur celle-là...

Allez, il est de bonne heure, on est heureux de commencer si bien la journée, du coup on a une petite faiblesse matinale...

Bon, les choses se présentent sous les meilleures hospices...
On remet un calam, et Jack prospecte en territoire dentesque

Quel bonheur d’être sur l’eau alors que la nature commence à peindre, un vrai vrai bonheur qui récompense pleinement tous les efforts cités en début de reportage...

Y a pas à dire, ça donne le sourire...

Bon, c’est pas tout ça mais on est aussi là pour taper. Et ça tape, mais le poisson ne se pique pas, un denti à coup sur... Pas grave, ca ne retarde que l’échéance.
Nouveau calam et nouveau départ, plus costaud que les précédents.
Jack s’empare de la canne, prend contact avec le poisson, et sent tout de suite que c’est un client plus sérieux.

Il me passe la canne afin de concrétiser mes espoirs de la journée...
Et en effet, c’est plus sérieux...

Mais toujours pas suffisant. Cette deuxième sériole s’est bagarrée comme une tigresse et est un peu plus grosse que la précédente, 6kg500. Bon, cette fois ci, on était bien réveillé et les faiblesses du début sont vite oubliées...

Bon, toujours pas d’objectif rempli mais la journée est encore longue et on en est déjà à 2 sérioles, y a pire comme début...
On se fait une petite heure de jigging sans succès et changeons de coin.
Petit coucou aux cousins d’en dessous, primeur de la très belle dodo de Loïc et on file.

Arrivés dans le fameux jardin, le Toucan est déjà en plein labourage.
c’est vraiment génial de retrouver des copains sur zone, merci pour ça aussi, WAS !!!

Franck, accompagné de son oncle des montagnes alpesques, a eu des départ mais n’a pas encore réussi à en concrétiser un. Connaissant le bougre, ça ne saurait tarder...

Mise à l’eau du leadcore et du down et c’est parti...
Bon, c’est un peu moins tranquille au jardin, 2 abrutis sont également sur zone et nous cassent les ... Franck n’est pas épargné mais vous racontera ça mieux que moi...

Bon, on arrive à prendre une route correcte et commençont à pêcher sérieusement en mettant le gros calam qu’on destinait ce matin à une belle de chez belle... et ça ne se fît pas attendre !
Gros départ, prise de canne et.... casse nette sur le leadcore !
Tain de glanditude aigüe...

Jack, pour la première fois depuis que je le connais, avait pris une deuxième canne montée avec du leadcore... incroyable ce pressentiment.

Bon, on remet en pêche et on y retourne.
De beaux échos au sondeur, et Ziiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!!!!!!!!!!!

Jack prend la canne et commençe le travail pendant que je m’occupe de prendre un cap et remonter le down...
Et sur la ligne du down, un calam tout emmelé... ; Mais Jack me dis que c’est pas le sien, ila vraiment un poisson au bout de la canne.
En fait, il s’agit du gros calam qu’on a cassé juste avant, avec le reste du leadcore... On a une théorie sur ce qui a pu se passer mais je vous assure que sur le coup, on est resté plus que perplexe !

Bon, je démêle le binz, et fini de remonter le tout... gros paquet d’algues sur le calam avec au milieu de tout ça....... un petit pagre de 300g !!!!
Qué fou rire on a eu, alors que Jack en finissait avec son poisson, enfin avec la troisième sériole de la journée ! Même gabarit que la première, 5kg et toujours pas de faiblesse à l’horizon...

Je sais pas combien de temps on l’a trainé ce pagre, mais on a rien vu du tout !

Coup de tel à Francky pour lui raconter tout ça, mais lui ne rigole pas du tout... Il est maudit des glandes... Il en est à son 11ème départ et toujours rien à bord : casses, décrochés, calams volés... il est pas en veine aujourd’hui, le pauvre, et roumègue tout ce qu’il sait !!!

Bien bien bien, déjà 3 sérioles et un pagre plus qu’inattendu, mais toujours pas de denti....
Et Jack en a besoin de ce denti pour ses parents.
Alors on met tout en œuvre pour le prendre et changeons une fois de plus de poste.

Au passage, on file un calam à Franck qui a épuisé tout son stock, mais quia quand même réussi à piquer une superbe tanude de plus de 2kg, une vraie merveille....

On se rapproche des côtes à la recherche de sieur denti...
et changement de stratégie, on installe sur le down une belle orphie congelée ! tain on peut pas mieux faire pour le coup : une orphie et un calam à l’eau !
Et vas-y qu’on passe dans un sens, et vas-y qu’on passe dans l’autre... rien

On commençe à se dire que c’est mal barré pour le denti quand le moulin se remet à chanter de
plus belle, et c’est le calam qui a eu de nouveau raison...
je prend la canne, sent les coups de tête, ça se bat, mais moins qu’une sériole.... ça sent bon là, ça sent bon...
Et effectivement, c’est un denti qui perce la surface !
Mais pas celui qu’on espérait : 1kg800
quand ça veut pas, ça veut pas !
Et le temps qui passe... Bon, allez, on va se faire le coup du soir au HLM à denti et puis voilà, ça peut pas ne pas partir là-bas...
Retour donc où on avait commencé le matin, histoire de boucler la boucle...

Par contre, cette fois-çi, on a pas droit à l’erreur, il ne nous reste plus qu’un calamar !
En même temps, pas besoin de plus, Tim y arrive bien, lui...
On l’installe sur le leadcore, on fait le premier passage...
La canne plie, je la prend... coup de tête puis plus rien, lâché...
On craint tellement de plus rien avoir au bout qu’on finit quand même le passage, l’espoir fait vivre comme on dit...
Mais plus rien, on remonte, le calam y est toujours mais la tête a pris un sale coup.
Et le soleil commence doucement mais surement à se cacher, le temps nous est plus que compté....
Quel suspense insoutenable, non ?

On rafistole le tout histoire que ça ressemble encore un temps soit peu à un calamar et on rebalargue le tout...
Et ben pas de blème, nouveau départ !
Cette fois-ci, pas moyen de le louper !
Contact pris, les coups de tête sont bien là, il est enfin piqué !!!!
Tranquillement, sans se presser, le voilà qui arrive doucement au bateau...

Jack ne le loupe pas, superbe salabrage et le voilà à bord !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

un joli petit barra de 2kg environ....... tain de tain de tain, quand ça veut pas, ça veut vraiment vraiment pas !!!!!!!!!!

Bon, ben voilà, toutes les munitions ont été épuisées, et les 2 objectifs de la journée n’ont pas été remplis.
Mais tout cela est bien vite effaçé par une superbe journée où le poisson n’a quand même pas fait défaut avec un quadruplé inédit pour le Baja : 3 sérioles, 1 denti, 1 pagre et 1 barra...
Difficile de ne pas être comblé avec tous ces départs....
et désolé pour le manque de photos pour la fin du reportage, mais on y a plus pensé tellement on était obnubilés par ce denti qui ne viendra pas... y a qu’à voir, on était un peu plus tendu sur la fin de journée...

On rentre au port à la nuit tombée, comme on l’avait quitté, sans oublié de brancher le radar, bien utile par moment car on était pas seuls sur l’eau...

Voilà, une journée bien remplie qui s’achèvera autour d’une bonne tablée à déguster le denti et le pagre en compagnie de nos chères et tendres....

Merci Capitaine pour cette sortie régalade, un bonheur comme à chaque fois !!!


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 6701 / 623958

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LE CABANON  Suivre la vie du site Récits de pêcheurs  Suivre la vie du site Traîne côtière vif et leurre   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License