Was Peche

Foooooooorza Loris..........mais pas trop !

mardi 21 avril 2009 par Congriste

Cette année encore pendant ses congés Loris, notre ami Franco-Italien Loris est passé nous rendre visite. D’abord petit séjour en rade nord avec Timat, l’homme qui pite que quand il est seul......et qui le montre encore une fois ! raconté par Timat.

Certains diront qu’il ne s’agit que d’une coïncidence mais à ce niveau là on peut serieusement avoir des doutes.

Alors, voilà, dimanche, j’embarque Cyber et Loris pour une petite sortie en Côte Bleue.

La météo est superbe et nous démarrons la journée par une petite cueillette de calams.

La moisson est maigrichonne mais suffisante pour animer la fin de l’après midi.

Mais pour l’heure, c’est le pavage qui nous interesse...

Pour Romain c’est une première.

Loris, lui, a eu avant goût la veille avec Jiji.

En rade Sud.

Autant dire qu’il a soif de sensations notre italo-wasien itinérant...

En fait de miettes, quelque chose d’étrange s’est passé ce jour là en RN.

Rien.

Rien, nib, nada, queud’chi, keudale... Un truc de ouf : pas une pitée, pas une verade, même pas une.... bogue

C’est à n’y rien comprendre.

Romain est un peu désarçonné, et je suis, quant à moi, affreusement géné, n’osant croiser le regard de mon invité transalpin.

Lui, au contraire est aux anges.

Aussi ravi qu’un trouriste japonais...

Comme si cette inexplicaple disette était la chose la plus naturelle qui soit...

Romain et moi commençons serieuseusement à nous poser des question au sujet des intentions de notre camarade... Ce pourrait-il qu’il est pu être emmasqué par la rade d’en face...?

L’emmasqué a-t-il perçu nos soupçons ? Toujours est-il que pour allèger un l’atmosphère, Loris se met en devoir de servir quelques menus rafraichissements.

"remarque de Loris : on pouvez bien le lire dans vos regarde, vous etiez sur que cet manque de vie au fond de cet coté de la rade, eté ma faute"

Nous non plus !

C’est apres cette petite collation que Loris s’est volatisé.

Pshiiiiitt....!

Plus de Loris.

Tres curieusement, c’est précisément à ce moement que Romain à sorti sa première dorade à la pierre.

Quant à Loris... Je fais le tour du bateau et...

Enorme le gallon de 51... Je le soupçonne de l’avoir trouvé en RS.

Si Romain ne m’avait pas réveillé, je serais probablement passé à côté d’une belle de pres de deux kilos.... On sait gerer notre capital de vigilence en RN...

Au même moment Romain sort avec brio sa soeur jumelle...

Et Loris, pendant ce temps...

Juste apres, j’accrocherais une mémère qui va me ballader pendant un bon quart d’heure me laissant que quelque tours sur la bobine... Alors que je commence à prendre le dessus, Loris ouvre un oeil.

Instantanément la belle décroche...

Loris est à présent bien réveillé. (ndlr ---> "plus une seule pitée")

On lève le fer.

Direction le potager. Il est temps de faire prendre un peu d’exercice à nos totens du matin...

Nous y voilà. La journée touche à sa fin et mes deux guerriers eux aussi sont sur leur faim

On met en traine un ptit calam tout frais du jour au milieu d’un tapis d’échos magnifique. Pas de vent, pas de houle, pas de courant...

Et bè, je sais que ça peut paraitre incroyable pour la RN, mais la aussi..... rien.

On passe et repasse au milieu d’une jungle fournie avec sur un plateau le top des apats et rien ne sa passe.

Loris, un peu géné, finit par lacher : << si on pite, parole, jé plonge tout nou dans la mare...>>.

C’est gentil de sa part. Et pis ça serait domage de rester sur une mauvaise impression, alors pour mettre toutes les chance de notre côté, je décroche la ligne du plomb pour vérifier l’état du calam qui barbote depuis une heure.

Je le remonte du dizaine de mêtre, et .... grosse castagne, canne pliée, frein en folie !!

Les sourires sont revenus sur nos visage, je me prépare à tendre la canne à mon voisin et Loris de déclarer : <>

Hop instantanément la canne décroche.

Fin de l’histoire. N’en tirez aucune conclusion hative. Moi je dis juste que y’a des coïncidences troublantes...

Pour en avoir le coeur net, je suis retourné au jardin ce matin...

La météo n’est pas franchement engageante,

... mais apres la ventrée de lasagne arrosée au limoncello de la grand’ Bouche (anti moustics reconnu !) un peu d’exercice ne peut pas nuire.

ça n’a qu’un lointain rapport,

... mais c’est vrai qu’elles sont bonnes !

Tout d’abord un peu de rase cailloux dans de beaux écumiers apportés par la houle.

Tchac, pitée sur la canne de droite et surprise,

Un gros sar du kilo gourmand ou belliqueux qui me régalera demain !

Rapidement, je suis contraint d’abandonner mes rochers car les chasseurs sont à l’eau et je n’ai pas envie d’en accrocher un à mon tableau...!

Je méloigne un peu et fait prendre le bain au calam rescapé pêché dimanche par Loris.

Ça n’a pas été tres long.

Au deuxième passage, le téléphone retentit. C’est Loris.

J’ai pas répondu.

Allez Romain, fais pas la gueule, je garde soigneusement tes calams au frais...

Oh Loris, que penses-tu de ces couleurs ?

On pourrait en faire un drapeau, non ?


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3736 / 632168

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LE CABANON  Suivre la vie du site Récits de pêcheurs  Suivre la vie du site Pêche à soutenir   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License