Was Peche

On y croyait plus....

jeudi 20 août 2009 par Congriste

Le premier de la saison pour Barbi et ses potes, un poisson pris sur le retour qui sauve la journée..

Et vous n’avez pas idée a quel point le titre est ... juste !

Bon je vous raconte vite fait la journée.
Comme vous le savez, voila déjà 3 sorties que je fais avec l’ami Scam, et 3 magistrales bredouilles. Donc on commençait sérieusement a penser que notre duo ne nous portait pas bcp chance.
Bref, ce matin on est parti en trio sur le bateau de Scam, avec Roger (Scam), mon frérot (Jean-yves) et moi même.
Comme on ne prend plus un seul beau poisson depuis des mois, on s’était fixé un double objectif :

1) S’assurer de sauver l’honneur en allant chercher la dorade grise
2) poser qq lignes avec un vif pour une éventuelle belle surprise

Donc départ 7h30, 40 minutes de navigation pour arriver dans une zone sympa ou j’ai pris de nombreux denti, et ou l’on avait entendu parler de grosses dorades grises.. Le ciel est gris mais la mer est d’huile !

Et vous n’avez pas idée a quel point le titre est ... juste !

Bon je vous raconte vite fait la journée.
Comme vous le savez, voila déjà 3 sorties que je fais avec l’ami Scam, et 3 magistrales bredouilles. Donc on commençait sérieusement a penser que notre duo ne nous portait pas bcp chance.
Bref, ce matin on est parti en trio sur le bateau de Scam, avec Roger (Scam), mon frérot (Jean-yves) et moi même.
Comme on ne prend plus un seul beau poisson depuis des mois, on s’était fixé un double objectif :

1) S’assurer de sauver l’honneur en allant chercher la dorade grise
2) poser qq lignes avec un vif pour une éventuelle belle surprise

Donc départ 7h30, 40 minutes de navigation pour arriver dans une zone sympa ou j’ai pris de nombreux denti, et ou l’on avait entendu parler de grosses dorades grises.. Le ciel est gris mais la mer est d’huile !

je reconnais tout de suite le poisson, c’est un barra... je remonte une pièce d’environ 1kg. Rien de monstrueux mais entre la soupe et les oblades, la glacière devient presque honnête.
On passe devant la chapelle des grecs, on arrive déja en ville. On approche de la citadelle, de l’entrée du port, il nous reste peut être 500m à faire avant d’arriver, mais on navigue consciencieusement sur les têtes de roches, je sais qu’il y a parfois de beaux barras dans le coin.

Je scrute le sondeur et le GPS pour déterminer la meilleure trajectoire... Il y a 15m de fond environ, et le sondeur me montre une superbe tête de roche qui remonte à 5m, surmontée d’un bel écho :

Je dis tout haut à mes deux compères : "purée regardez, ça pourrait être un beau poisson ça"... le bateau avance, le leurre passe au dessus du fameux écho et......et je vois la canne se plier à la mort !!! le moulinet chante, le fil part ! Ca c’est pas un barra !!! Je me jette sur la canne pendant que le capitaine éloigne le bateau vers des eaux plus profondes. La première minute, je suis sur que je vais le perdre ! Le poisson me prends 30m de fil, et je le sens qui se frotte contre les rochers. Pourtant la chance est enfin avec nous, le bateau prend du fond, 15, puis 20, puis 25m... le poisson tire toujours comme un perdu, mais je commence a lui reprendre quelques mètres, et je le décroche du fond. Je suppose que c’est un Denti, mais sa défense est vraiment hors norme, a maintes reprises il reprend du fil, ce qui ne m’est pas arrivé souvent. Il semble peser 50 kgs, c’est pas normal ! A un moment je pense sérieusement que c’est un Mérou tant il tire...
mais ça monte quand même, doucement, mais surement, je n’ose pas trop forcer, je SAIS que le fil (comme j’ai bien fait de mettre du 100/100) à morflé et je préfère assurer. On est DEVANT le port, je n’en reviens pas ! Au bout de quelques minutes on voit apparaître un superbe Denti ! Il est accroché sur les 3 triples, qui le tiennent par la joue, c’est pour cela que la résistance était si forte. De rose dans l’eau, il devient d’un magnifique bleu une fois dans le bateau. Il fait 5.7kgs. Pas un monstre mais un très joli poisson qui nous a tous ravi ! Il a tiré si fort qu’il à cassé le leurre en deux (c’est pas la première fois). Le bas de ligne est en charpie, on s’en est tiré de justesse !

Ce leurre est génial mais décidement trop fragile, quans ce n’est pas la bavette qui casse, c’est le corps sur le tiers inférieur.
Quand je vous dis qu’on y croyait plus vous comprenez pourquoi maintenant ! 10h de bateau, 30 ou 40 km, et on prend le poisson à 500m de notre point de départ !!!

Bien entendu, on l’a mitraillé sous toutes les coutures ! on était trop content !

Votre serviteur

Roger que ne cache pas sa bonne humeur, son bateau est enfin désemmasqué

Et le frérot qui est en procès avec son coiffeur depuis qq mois...

Premier denti 2009, nous n’y croyions plus !


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 5983 / 628253

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LE CABANON  Suivre la vie du site Récits de pêcheurs  Suivre la vie du site Traîne côtière vif et leurre   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License