Was Peche

Le Denti

mardi 25 août 2009 par Pesca

Comme nous l’avons vu précédemment, avec le pageot qui ponctue nos saisons de pescadous, ou avec le sar, qui marque l’irréversible entrée dans la famille, les sparidés de nos côtes offrent, outre les plaisirs variés et sans cesse renouvelés de leurs pêches et de leur dégustation, de bien belles émotions.

Elles font toujours et encore battre nos cœurs, lorsqu’alanguis et rompus, notre esprit vagabonde et repasse en couleur ces moments bénis sur l’écran de nos yeux clos.

Nul doute que dans les tiroirs huilés des mémoires des pêcheurs, regorgeant d’anecdotes vécues seul, ou à plusieurs - mais tellement intensément qu’on ne sait plus au bout du compte qui faisait quoi- il en est un, le gros là, en bas à droite, celui décoré de grosses écailles multicolores qu’on ne s’est jamais vraiment résolu à nettoyer, auquel on fait plus attention qu’aux autres, parce que ce tiroir là mes amis, eh bien, ce tiroir là contient un trésor.

C’est un poisson fantastique.

Tout en lui impose le respect. Sa taille. Son poids…parfois plus de 10kgs, pensez…ses canines saillantes, armes silencieuses et mortelles qui lui ont d’autorité assigné son nom…il est aux savanes des posidonies ce que le tigre est à la jungle, comme lui, il est le maître de son territoire, comme lui sa beauté fatale fascine, comme lui, il préfère la chair fraîche.

Encore peu connu du grand public, du fait de sa rareté sur les étals des poissonniers, le denti attire les pêcheurs, sa taille et son poids n’étant pas communs pour un sparidé, il impressionne par ses canines aiguisées, sa tête massive, ses reflets roses, bleus, argentés, dorés, bref un poisson roi.

Son nom Dentex, Dentice en Italien, en relation avec ses fortes canines ne laisse aucun doute sur son comportement alimentaire, c’est un carnassier.

Le denti est souvent en banc de quelques individus à plusieurs dizaines au printemps, solitaire par moments, c’est son appétit féroce et son comportement de dominant qui le rendent vulnérable.

Les chasseurs sous marin vont exploiter la deuxième option, car régnant en maître autour de son territoire de chasse, il va venir s’inquiéter de savoir où est passée cette masse sombre qu’il a vue ou entendue mais qui a disparu, mélange de curiosité et de contrôle du territoire, son regard sévère peut troubler le bipède intrus.

Le chasseur devra rester concentré pour faire claquer les sandows avant l’accélération soudaine, si le denti est pris une belle défense va s’engager, le baroudeur va tout tenter pour se défaire de cette tahitienne.

Le pêcheur à la ligne, lui, va exploiter son féroce appétit, qui se manifeste à des moments précis de la journée autour de remontées rocheuses, secs, zones de coralligène, le reste du temps il prend du bon temps au dessus de forêts de posidonies.

Les zones de 15 à 50 mètres sont les profondeurs où il se trouve la majeure partie de l’année, certainement plus profond par période, dans quelques mètres seulement à d’autres …

Le denti peut donc atteindre un poids conséquent dépassant 10Kg, un individu de 4 kg aura environ 15 ans, et un petit d’un kilo plus de 5ans.

Le Denti jeune avec ses points bleus marqués

L’importance de la délicatesse dans le prélèvement se passe d’explications au vu de ce simple chiffre.

La traque en bateau se fait le plus souvent avec un vif, une totène , promené quelques mètres au dessus du fond, le jig ou autre leurre animé avec vigueur déclencheront aussi l’attaque.

Parfois il s’en prend aussi dans un broumé destiné à la pélamide, à la sardine.

Une fois le ferrage réussi, la défense est rugueuse pendant la première minute, le denti va essayer de trouver refuge à trou, il faut donc réagir rapidement et brider, la pêche sur ligne fine n’a pas sa place ici, une canne 16/20 Lbs convient.

Une prise qui rend heureux les petits et les grands !

La remontée, une fois le poisson décollé du fond se passe bien, sa défense sera moindre par la suite, le non respect des paliers de décompression ayant des effets sensibles sur ce poisson.

Maintenant, vous savez presque tout sur ce poisson mythique, reste à en mettre un dans le grand tiroir , en bas, à droite, de vos mémoires de pêcheurs…

Dgéni Grazie Mille .

Photos sous marines : Timat


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 16455 / 623957

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site POISSONS DE NOS CÔTES   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License