Was Peche

Gros nichons

vendredi 22 janvier 2010 par Congriste

par Timat

Fallait bien un titre pareil pour illustrer la soirée exceptionnelle d’hier.

30 noeuds de vent annoncés dans le Golfe par météofrance c’était pas gagné d’avance... Finalement à 17h00 le jardin ressemble à un lac juste soulevé par une belle houle d’Ouest.

Pesca est descendu de son nid d’aigle de la Redonne pour nous prêter main forte. L’a-t-il senti lui aussi ? Ce soir, il va (enfin) se passer quelquechose avec cet équipage...!

Et c’est parti pour notre petit tour crépusculaire hebdomadaire... Ships, bierres, cahouette, on pris aussi de quoi jigguer et Ber emmène une canne fine et longue pour... euh... pour valider des hypothèses !

L’air est doux, presque chaud. Pas un souffle. Le rio se balance doucement sur le dos de la houle. Nous sommes en dérive molle...

Je mène mes deux compagnons dans un repli du jardin totalement vide.

D’aucun de la Grand’ Bouche dirait que je m’acharne à ne pas faire piter mes invités mais, la topologie de la zone, le leger courant, me font penser qu’il a peut être une carte à jouer par ici...

L’attente commence.

Chacun concentré sur sa technique...

C’est Ber qui ouvre le bal avec un premier départ.

Probablement tenu en laisse un peu trop fermement... décroché !

L’ambiance à bord en prend un coup. La malédiction du ypitekekantilesseul ressurgirait-elle ?? Non ! On y pense pas. Après tout ce coin n’est pas si désert que ça et "l’hypothèse" a été un doigt d’être validé du premier coup...

Je repositionne le bateau, le temps d’ouvrir une bierre et on enchaine une deuxième dérive

Deuxième passage.

Bingo !!

C’est fois ci, il est pris !!

Travail tout en souplesse, Pesca à la récupération, c’est la fin d’une malédiction pour Ber sur Felicidad !!

Pratiquement du premier coup. D’un bout à l’autre du pays was, les techniques voyagent - Alain ton portrait en habit trône à côté baromètre du bateau et celle de Rouque en string ! - entre techniciens, les règlages s’affinent et le résultat fait une grande joie partagée sur l’eau entre potes. Un vrai bonheur.

Et Pesca dans tout ça ?

Vous ne vous imaginez pas qu’il va se contenter du role de salabreur ??

Allez ! Il reste encore des bierres et le soleil n’est pas encore sur l’horizon. Je repositionne le rio pour tracer un nouveau sillon.

Jean-Mi a un smith à dépuceler avant la nuit...

Facile ! Suffit de demander.

Terrible cette canne. Et ça monte...

Ayait. Bravo Pesca. Même pas mal !

Et voilà les gars. On serait bien restés des heures encore à danser sur la houle du soir. Mais voilà, c’est bientôt l’heure de la tétée et les gros nichons n’attendent pas. On perçoit les premièrs souffle du Mistral, le soleil est bas, il est temps de clore cette magnifique soirée.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 5483 / 635768

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LE CABANON  Suivre la vie du site Récits de pêcheurs  Suivre la vie du site Jig   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License