Was Peche

Dépité....la suite

mardi 9 février 2010 par Congriste

Une doublette pas gagnée d’avance .... et 2 splendides fishs .Un bon petit coup de traine mouvementé raconté par Congriste .

Hier j’ai fait une petit réparation sur le coupleur qui me permet donc de charger mes 2 batteries moteur à partir d’un seul, en attendant de voir pourquoi l’autre ne charge pas. Et comme j’avais promis jeudi à mon pote Olivier d’aller trainer aujourd’hui on est sortis.

Pas de départ aux aurores, comme la météo prévue était peu clémente pour aller en rade pas la peine de se faire mal.

On a donc tourné en rade......

Au sondeur un vrai plaisir, beaucoup de vie entre 10 et 60m de fond, les plus gros échos se situant vers 25m. Je règle pour atteindre cette profondeur et hop, ça tapera 2 fois, une première pitchounette, la seconde est beaucoup plus belle et on s’amusera un peu plus pour la remonter

Sur le coups de 10h00, je trouve que finalement le vent est un peu moins fort que prévu, ça oscille entre 7 et 15 noeuds (j’ai un anémomètre sur le boat) et je vois Planier au loin...

Olive on tente ?

Allez on tente....

Nous poursuivons donc notre chemin mais avec 3 jours de vent de sud-est continu, la mer est bien creusée, ça craint un peu. J’aurais aimé faire des passes orientées Est-ouest mais le vent est trop sud et quand le bateau est travers à la vague c’est trop stressant, nous ferons donc des passes nord-sud. Et là, difficile de régler la vitesse du bateau, face au vent il butte dans les vague et s’arrête, au vent arrière on part en surf

Lors d’une passe dans le sens de la descente, je croche le leurre, même pas la peine espérer le récupérer, je prend le monel à la mai avec les gants et heureusement casse à la jonction nylon-bas de ligne...

On reste vent arrière pour que je puisse refaire le montage et mettre un autre leurre et on repart au charbon mais c’est toujours aussi difficile de régler la vitesse...
Et je croche encore !

Comme cette fois c’est vent de face, Olivier recule légèrement en gardant le bateau face à la vague et on se rapproche de la verticale, j’ai remonté quasiment tout mon monel quand enfin ça décroche, j’ai au moins sauvé mon leurre...

Et la curieux, c’est effectivement décroché mais ça résiste un peu, ceci dit rien de bien étonnant, je remonte à vitesse maxi. Mais quand je me penche pour regarder mon leurre arriver il y a comme un tâche.......salabre !!!!

Non, pas de raccroc, je pense qu’il a pité puis plongé vers le fond et m’a enragué.
Même pas le temps de se congratuler, la mer est vraiment trop mauvaise pour faire les photos sur place ou même savourer l’instant, je laisse le peil dans le salabre au fond du bateau et cap dans une zone abritée.

C’est pas un petit

La photo du doublé du jour, finalement on rentre pas trop tard le coeur léger même si on s’est un peu cagués


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 8850 / 630068

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LE CABANON  Suivre la vie du site Récits de pêcheurs  Suivre la vie du site Traîne côtière vif et leurre   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License