Was Peche

Les Alpes maritimes en grande forme

vendredi 12 février 2010 par Congriste

Par @lex

Et le Manta Ouane aussi.

ce matin levé 3h15, chti café un coup d’oeil sur le WAs pour la motivation et direction Villefranche.
on avait rdV à 5h15 avec mon ami Lionel et on s’est retrouvé tout les deux à 4h45 sur la cale de mise à l’eau, ni lui ni moi aimons etre en retard (cf la politesse des rois, c’est bien là notre seul rapport avec le sang bleu)

5h le boat est mise à l’eau et direction l’aéropuerto, on irait bien au loap mais trop loin pou imiter la @l-Team, (il ne nous manque que 585 cv)

Bon, on part toujours avec un plan et des points Gps mais arriver sur place on fait n’importe quoi, et si possible plusieurs conneries à la fois, nous ne sommes pas des techniciens de la peche mais plutot des pieds nickelés, mais on rigole bien !

je chope 1 gros severeau et 3 sarrans en 5 mn, le severeau change de canne et "part gagner sa croute", Lionel sort également 1 gros, mais le trouve trop gros pour faire un vif (il aura tord) et il fini dans la glaciere.

Il sort une belle cavale, encore glacière, plus tard il regretera amerement...

Le severau tire un peu plus que la normale, je le ramene car sur les conseils d’@lain (en live) je decide de lui mettre un plomb et un flotteur.

arrivé au bateau, le severeau est "tout niqué" griffé mordillé etc enfin pas beau a voir, mais seul, merdum !

Mais la je ne comprends rien il est à un metre du bateau sans bouger et le moulinet se vide, je pense que mon moulinet déconne ou que le pb vient de mon cerveau et là je boque, je pige plus rien...

je mets la main sur la bobine pour boqer le fill, et commence à remonter le fil à la main (quand je parle de pied nickelé je sais de quoi je parle)

Donc imaginer,

le severeau mort qui bouge pas et toujours sur le ligne que je remonte à la main en bloquant mon moulinet ...

Et que voius arriver sous le bateau, un putain de BARACOUDA énorme qui avait le deuxieme hameçon dans la geule, le premier coulissant étant tours dans le nez du severeau, d’ou le fil qui continuait à partir sans mon appat trop fort !

Et voici la bete :

Presque six kilos !

Je trouve que mes photos sont plus belles que celles de lionel ou il prend mieux la pose alors encore une petite :

Bon, Lionel comprend enfin que le gros appat peut rapporter gros et attrape une deuxieme cavale qu’il met immédiatement en vif.

15 mn plus tard un départ de fou ! Il a failli passer à l’eau avec la canne, je remonte les autres cannes l’ancre et il commence le combat, son moulinet OPUS Bull 6000 fume (ou presque, en tous cas il gueule) Lionel est aux anges, ça dure 5 mn et plus rien

Résultat il remonte une cavale qui c’est fait "pincer" derriere la tête et la queue, là ou il n’y avait pas d’hameçon, je ne pense pas que cela put etre autre chose qu’une seriole ou une liche mais selon le copain et je veux bien le croire pas loin des 10 kg.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 9091 / 635768

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LE CABANON  Suivre la vie du site Récits de pêcheurs  Suivre la vie du site Traîne côtière vif et leurre   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License