Was Peche

No limit

vendredi 30 avril 2010 par Congriste

Par Xander.

Ce sont les mots que Jack prononce dès notre sortie du port de La Londe en ce dimanche matin, et on sent que ça vient du coeur, il est remonté le Jack…

Comme ça, aujourd‘hui, c‘est « No Limit »… il parle de poker là ?

Faut croire que oui...

Pour remettre les choses dans leur contexte, il faut vous préciser que la veille, on avait joué tous les 2 une partie de poker No Limit Hold’em ( pour ceux qui ne connaissent, il s’agit d’une variante dont la particularité est qu’il n’y a pas de limite de montant des enchères, variante la plus pratiquée à l’heure actuelle de part le Monde).
La partie s’était terminée un peu tard sur le net, donc encore toute fraiche dans nos esprits…

Tain, il veut donc remettre ça, mais en mer… Je vous dis pas la pression sur mes épaules !
Il faut aussi savoir que Jack est un redoutable joueur de poker, très solide. Et la veille, lors du tournoi, j’avais fini un peu mieux placé que lui. Donc, mon capitaine voulait une revanche. Bon, on va relever le défi, mais sans grande prétention, je dois bien l’avouer…

Babeth nous accompagne pour ce défi, afin de tenir le rôle au combien important d’arbitre officiel. Heureusement qu’elle était arbitre d’ailleurs, car le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle ne manquait pas « d’atouts », atouts que je la soupçonne d’avoir voulu mettre au profit de Jack pour me déstabiliser… pas un exemple d’impartialité sur ce coup, hein les amis ?

Enfin, elle a tenu à merveille son rôle quand même, et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle a eu du boulot…

Bref, le décor et l’ambiance étant plantés, nous filons vers la « poker room » de Jack afin de rejoindre nos places autour de la table de poker et commencer la partie.
Et quelle table !!! lisse comme on n’aurait pu l’espérer tant le vent a soufflé les jours précédents !!!

Plutôt bien inspiré ce matin, j’avais enfilé la tenue de compétition, et bien m’en a pris car une dure lutte s’annonçait pour moi et je devais avoir un moral de winner si je voulais avoir une chance de tirer mon épingle du jeu face à un tel adversaire…

Une fois en place, la partie commence bien évidemment par le tirage des cartes. Et Jack ouvre direct les hostilités en piochant une belle carte et mettant une sacré pression sur mes épaules…

Et moi, ben bien sur, je pioche la seule carte qui n’avait rien à faire dans une partie de poker : la règle du jeu…. Tain, ça part mal…

Mais je me laisse pas abattre et tire 2 belles cartes sur la même pioche, ce qui me permet à cet instant de tenter une petite manœuvre de déstabilisation et de chambrage dont j’ai le secret...

En adversaire solide qu’il est, Jack ne se laisse pas avoir par ma tentative et me sort un triplé… bon, c’est vraiment mal parti, mais bon, l’espoir demeure, les choses sérieuses n’ayant pas encore commençées…

Nous voilà donc avec 12 cartes dans notre jeu, 6 chacun, on est prêt à en découdre et entamer une partie de « No Limit » de tous les diables…

Et c’est parti !!!!

Honneur à mon hôte, c’est lui qui met en jeu sa première carte, carte qui ne tarde pas à s’affoler, laissant présager un départ imminent… Et bingo, il ouvre le premier

Mais rapidement, le peu de défense de l’adversaire ne laisse que peu de doutes sur ce que Jack est en train de tirer…. Et comme prévu, c’est bien un valet, beau certes, mais un valet !

Bon, c’est quand même bien pour Jack.

Je me retrouve donc avec un valet de retard, ce qui n’est jamais bon signe contre lui...

Mais bon, je ne me laisse pas démonter et continue à y croire… Et bien m’en a pris, voilà t’y pas que la chance se met à me sourire !!!
Ma carte s’emballe, et BOUM, c’est le départ !
Je prend la canne, ça se bat bien, même très bien !
Ca sent bon pour moi cette histoire….

Et je pouvais difficilement espérer mieux face à Jack !
Un très beau roi me permet de prendre l’avantage dans cette partie, ce qui me comble de joie…

Mais la partie est loin d’être terminée, n’oubliez pas qu’il s’agit là de « No Limit », tant qu’il y a des cartes à tirer, on joue aujourd’hui !!!

Jack est loin d’avoir dit son dernier mot, je sais à quoi m’en tenir avec lui… Il est concentré comme jamais et bien décidé à ne pas me laisser faire course en tête

Et comme je le craignait, Jack accroche un sérieux client… cette carte risque de le mettre hors de portée pour moi…. Ce n’est certainement pas un valet cette fois-çi, Jack est concentré et moi, ben je serre le mola…

Mais la chance est décidemment de mon coté ! Sur un gros coup de tête, la casse nette…. (réglage du frein, mais avec la fore de Jack, vous imaginez bien qu’il a pas eu beaucoup de marge de manoeuvre, le "fish"... )

Jack est désemparé. En bon gentleman que je suis, je ne manque bien sûr pas l’occasion de le chambrer comme il se doit, ce qui le fait fulminer… je sais, je prend des risques inconsidérés, la table de poker de Jack étant ma foi TRES éloignée de la terre ferme à la nage… mais bon, quand un adversaire a la tête sous l’eau, il faut la lui maintenir… C’EST LA GUERRE !!!!!!!!

Surtout que j’enfonce le clou en sortant coup sur coup 2 jolis valets, portant donc mon avance à une paire de valet et un roi contre un seul valet pour Jack. Ca sent bon les amis, ça sent bon… !!!

Mais vous le savez, rien de plus dangereux qu’une bête blessée… Et ça se confirme en l’espèce…
La nouvelle carte de jack part, et cette fois-çi, il est bien décidé à ne pas la laisser filer. Il est concentré comme jamais. La canne plie bien, son adversaire se défend de fort belle manière…

Et voilà, Jack refait son retard avec un joli roi !!! Il n’a plus qu’un petit valet de retard…

Je savais que j’aurais pas dû la ramener comme ça, mais que voulez-vous, on se refait pas…
Bon, là, pas pareil, il va falloir la jouer fine si je veux maintenir mon avance. Le seul soucis, c’est qu’on a plus de cartes pour jouer… sur les 12 du départ, on en a concrétisé 5, perdu une sur la casse de Jack, on s’en est fait volé 2, on en a gaché 3 et la dernière a bien ramené un départ mais qui s’est soldé par un décroché pour Jack ( vous remarquerez que je ne m’étale pas sur ce point, car ça s’est déroulé juste après la casse, et là, je peux vous assurer qu’il était au fond du gouffre le Jack, et moi vraiment à 2 doigts de finir à la baille avec ce que je le chambrais… )

Ca aurait du donc se terminer là, sur une victoire pour moi… Mais non, Jack en a décidé autrement… Il avait amené son joker !

Bon, soit, en même temps, je peux pas dire grand-chose, je joue à l’extérieur, donc je suis bien contraint de me plier au règles locales…

Malgré son retard, Jack, dans sa grande noblesse d’âme, me laisse quand même piocher en premier. Je suis donc aux aguets du premier départ, espérant de tout cœur reprendre un peu d’avance, car là, ça commence sérieusement à chauffer pour mon mola…

Par 3 fois, j’y ai cru… mais par 3 fois, il ne s’agissait que du fond… et les algues, même si elles sont à bord, ben ça compte pas !

Mais moi aussi j’avais mon joker : L’appel à un ami du Squalinou !!! (bon, normalement, j’en avais 2 avec « The Fucking Al », mais il n’était pas joignable)

Et ça a été d’une efficacité redoutable… La 4ème fut la bonne !
Alors que je blague avec Pascalounet, la canne se plie en 2, le barbelé se vide et laisse place à la tresse… La situation est critique, y a pas énormément de réserve. Mais sans s’affoler, je gagne du terrain, malgré les beaux coups de tête et la pression de me dire que je tiens là peut être une victoire inespérée…

Je suis aux anges ! Mais bon, ne crions pas victoire trop vite, il reste encore un peu de temps dans cette partie et c’est à Jack de piocher…

Et il ne tarde pas, le bougre ! Ca part de nouveau, et Jack est sur le coup pour négocier au mieux et réduire son retard. Alors là, ça rigole plus du tout, le jack est tendu comme un string… faut dire qu’il joue sa partie, là, car s’il le loupe, ce sera bien compromis pour lui…

Mais non, il a des nerfs d’acier, mon Jack !
Malheureusement, espérant tirer un autre roi, il s’agira d’un autre valet.

Bon, ça lui donne quand même une parie de valet et un roi. Encore un roi et il égalise…

Mais non, ça ne viendra pas… et c’est pas faute d’avoir essayé, changeant même de place pour voir si la chance revenait lui sourire, mais rien n’y a fait….

Et l’arbitre Babeth met fin à cette partie, se terminant donc sur une victoire pour bibi avec un petit roi d’avance… !!! Elle est pas belle la vie !

Une fois la tension retombée et l’esprit de compétition disparu, l’amitié reprend ses droits et ça se finit avec la traditionnelle photo des finalistes ainsi que leurs trophées, et y en a eu : 2 paires de valets et 3 rois

Merci Jack pour cette partie d’anthologie à laquelle tu m’as convié, elle fut exceptionnelle, et merci à Babs !!!

Puis, je dois vous avouer une dernière chose, j’ai pas été super fair-play quand ça commençait à chauffer pour mon mola…
Je vous explique ( et montre), la chaleur était intenable… comme vous l’avez vu, on a tombé le nécessaire pour ne pas trop souffrir et être un peu à l’aise pour garder notre concentration et jouer dans les meilleures conditions possibles.
Mais Jack, lui, s’est vraiment mis à l’aise, nous sortant un magnifique moulebite de derrière les fagots….
Bien entendu, en perfide adversaire que je suis, j’ai sauté sur l’occase pour immortaliser « la chose »…
Cette manœuvre des plus basses, je vous l’accorde, a surement désarçonné Jack psychologiquement, but recherché certes, mais pas très classe de ma part.
Bref, ma victoire est tronquée du coup. Nul doute que sans cela et l’esprit pas occupé à penser à ce dossier, la victoire ne lui aurait pas échappé...


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 4565 / 635568

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LE CABANON  Suivre la vie du site Récits de pêcheurs  Suivre la vie du site Traîne côtière vif et leurre   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License