Was Peche

Deux sorties dans la même journée....

vendredi 28 mai 2010 par Congriste

Par Barbicaggia

Aller un petit reportage vite fait malgré l’extrême fatigue dont je suis la proie ;-)
Donc hier matin la mer est annoncée "lacustre", "forza olio" comme disent les italiens. j’en ai donc profité pour convier Denti2a et Scamata à une partie de pêche profonde. On est parti tôt comme toujours, RDV 05h00 au bateau et on trace vers les fosses. L’objectif est une nouvelle zone que je ne connais pas, plutôt loin mais bon, on est en vacances et on a la journée...

Les sanguinaires toujours aussi belles...

Le matos est vite préparé, les appâts, les lampes, les bobines... tout est prêt !!!

On jette la première ligne vers 06h00 environ....

Le principe est simple, on pose 3 lignes sur 500/800m de fond, et on va de l’une à l’autre en les déplaçant à chaque fois. Le temps de remonter la ligne (15 bonnes minutes), de vérifier les appâts, de la déplacer, de la faire redescendre (encore 10 bonnes minutes) et vos lignes ont le temps de pêcher une bonne heure. En plus on à pas le temps de s’ennuyer, on arrête pas, mais toujours tranquille !

Les premières lignes ne sont pas encourageantes, puis on fait un doublé de congres, 2 belles bêtes de 4 ou 5 kgs chacune. Mais on était tellement occupé à faire les zouaves que personne n’a fait de photos des poissons !

J’ai pris le rôle du capitaine et j’ai délégué les pouvoirs. Fabrice (Denti) était donc chargé de s’occuper de la manoeuvre du treuil avec Roger (Scam) pendant que j’assurais la stabilité du bateau.

Admirez ces regards charmeurs dès l’aurore....

Les mousses sont efficaces mais pas très sérieux.

On finit par prendre un troisième poisson sympathique....

Pas un monstre mais il est déja bien gras, 8 kgs sur la balance.

Vers 11h00 on se rapproche des iles pour rentrer tranquille en tentant une petite traîne côtière sur 2 ou 3 portions du parcours...

Finalement un suicidaire se fait connaître et Fabrice se sacrifie pour aller sortir la canne de son emplacement…

il pèse 1.5 kgs.

Le retour se fait tranquille, et je me la joue un peu….

Petite pointe de vitesse pour décrasser le moteur, la mer est d’huile… 60km/h, c’est pas mal.

Je passe sur le nettoyage du bateau, du poisson et du reste. Au total 4 poissons et pas mal de rigolades. Je rentre à la maison vers 14h30, le temps d’une petite sieste et c’est reparti le soir avec Scamata qui m’invite au calmars. Pas moyen de dormir avec cette chaleur, tant pis, je prépare vite fait le matos et on se rejoint à son bateau vers 20h30.
Peu de photos car on a été plutôt occupé mais on s’est bien amusé. On a commencé par une trentaine de calmars (ça tombe bien on était 3) mais j’étais en crise après les maquereaux qui tournaient autour du bateau, des centaines mais qui ne voulaient rien. J’essaie des lambeaux de calmars, des mitraillettes, des cuillères de toutes sortes… RIEN de RIEN. Je suis sur qu’un tout petit rapala ferait merveille mais j’ai pas pris le matos qui convient. ....La suite dans un moment...

.... la suite...

Un des 2 bidons de calmars. Pas très gros, ils ne dépassent pas le KG, 300 ou 400g en moyenne je pense.

Et là Dumè, le petit jeune qui nous accompagne, (80 ans et la pleine forme) me dit qu’il a justement un tout petit rapala qu’il a acheté il y a des années parce qu’il était joli, mais qu’il ne s’en était jamais servi... Je jette un oeil et là je souris, il est nickel, 4 ou 5 cm, tout petit, impec, ça DOIT marcher !!!

Et effectivement ça marche dès le premier lancer, très fort même, j’ai une canne à truite montée en 25/100ème et les départs sont fulgurants ! Dommage qu’on ait pas pu filmer cela c’était magique. Le problème est qu’on avait qu’un seul rapala, et c’est surement une bonne chose sinon je crois que le bateau aurait coulé. On a tous pêché a tour de rôle, puis finalement ils ont décidé qu’ils valait mieux que je m’occupe de la canne et eux de décrocher les prises. Ils se prenaient si vite qu’ils ont abandonné les calmars pour me donner un coup de main.

On était bien rodé je crois car en 2 heures nous avons fait environ 30 kgs de splendides maquereaux, de quoi faire plaisir à tous les amis !!!
On a commencé par remplir mon bidon mais faute de place on s’est rabattu sur un gros sac pour les courses. On a fini par le remplir également !

Un bon stock d’appâts pour les futures profondes.....

Finalement un bestiau plus costaud que les autres à eu raison de mon leurre et nous sommes rentrés vers 04h30 du matin, fourbus, épuisés, crevés, mais ravis comme jamais !

Journée un peu longue, mais on s’est vraiment tous régalé je crois !


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2423 / 635668

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LE CABANON  Suivre la vie du site Récits de pêcheurs  Suivre la vie du site Pêche dans les grands fonds   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License