Was Peche

Baptême entre amis

jeudi 26 août 2010 par Pesca

En ce beau week-end de septembre, comme tout bon Marseillais, Olivier est venu encourager son équipe favorite

A l’issue de cette belle victoire dans ce match qui opposait le second au troisième du championnat de Ligue 1, direction le lit car ce dimanche, grâce à un membre de WAS qui s’est remis à la pêche juste pour cette occasion, Olivier et moi allons découvrir une pêche que nous vivons à travers vos récits mais que nous n’avons jamais pratiquée.

A 2 jours de l’automne, le jour se lève déjà assez tard et nous arrivons à l’embarquement en poussant un "ouf" de soulagement car la météo n’est finalement pas aussi terrible que prévu.

La pêche à la traine lente, ça ressemble beaucoup à notre pêche à la daurade !
C’est un sparidé qu’il faut attraper et avant de pêcher à proprement parler, il faut faire ses appâts ; tout pareil, je vous dis.

Alors que la nuit enveloppe encore Felicidad, on attaque une traine avec des turluttes pour capturer les calamars qui vont nous servir plus tard d’appât. C’est là, que les différences vont commencer. Alors que pour faire nos appâts, nous allons récupérer quelques dizaines de crabes en 30 secondes dans un barquet de pêcheur d’étang et quelques litres de moules sur des piquets, ce dimanche matin, pas de calamar, pas de calamar et pas de calamar et ...... si, Olivier fait un superbe calamar qui va rapidement dans le vivier de Felicidad. On traine pourtant pile poil à 20 mètres derrière le bateau mais on n’arrivera pas en faire d’autre. Plus tard, nous n’aurons pas plus de réussite pour attraper des vifs.
Qu’à cela ne tienne, notre hôte a très bien fait les choses et il a emporté avec lui quelques calamars congelés. Le soleil est maintenant levé et nous nous rendons sur un premier spot pour trainer au plomb gardien. La ligne est mise à l’eau et la traine commence.
Nous allons avoir une petite tape mais rien de sérieux, surement une oblade ou un sévereau qui s’est amusé. Nous trainons ainsi un moment puis l’idée vient de vérifier le calamar.
C’est là que nous nous apercevons que nous pêchons à crédit depuis un temps plus ou moins long. Le bas de ligne est cassé, proprement, sans aucune autre trace sur le fluoro restant.

Mathieu décide alors d’utiliser le calamar vivant. Il est superbe et plein de vigueur ; un vrai Gutch en quelque sorte....
Le calamar est monté et la ligne mise en action


calmar_lente_01
envoyé par palavas26. - Découvrez les dernières vidéos de sport.

Le frein est vérifié
J’ai toujours adoré manger les calamars que nous pêchons, je ne suis pas le seul. Moins de 10 minutes après la mise à l’eau c’est un poisson qui est irrésistiblement attiré par notre calamar vivant.


Pêche au Denti
envoyé par palavas26. - Foot, rugby, surf et encore plus de sports en vidéo.Olivier vient de multiplier par 10 le poids du plus gros (et unique, au leurre du bord à Palavas) denti qu’il a pêché
Vous croyez qu’il est content Olivier ?
et une photo, dédicace spéciale pour qui vous savez. (pffff, il est en train de nous pulvériser avec Salsa mais on n’en a rien à faire, Na !).
il a une bonne bouille ce joli poisson
c’est pas tout mais il est encore tôt. Nous avons utilisé le seul calamar que nous avons réussi à attraper et nous remettons un calamar congelé (quand je dis nous, c’est la maître revenu à la pêche qui procède).
Il est peut-être décongelé mais il a une fière allure avec son gros hameçon à ras de la tête
et revient un moment après avec toujours son gros hameçon à ras de la tête mais il a beaucoup moins fière allure ....
Il est l’heure de se restaurer avant de changer de technique
Nous insistons pour essayer de faire des vifs mais si nous allons capturer quelques poissons, ce seront seulement des jolies

que nous remettons à l’eau (sans hameçon)

Nous changeons maintenant de spot et de technique

C’est le downrigger et toute l’infrastructure électronique qui va remplacer le plomb gardien. Le pechographe est démarré, un instant de panique car nous n’avons pas le driver de l’adaptateur Série/USB avec ce micro utilisé exceptionnellement en remplacement de celui normalement à poste. Heureusement, ce micro dispose d’un port série. On enlève l’adaptateur, on branche et ....
merci Alain pour cet outil merveilleux que je viens de découvrir en utilisation réelle)
Le sondeur n’est pas très animé

Olivier ne quitte pas la canne des yeux sauf pour exécuter les ordres de Mathieu et ajuster la longueur de tresse sortie et tout à coup


Poisson enragué
envoyé par palavas26. - Foot, rugby, surf et encore plus de sports en vidéo.Dommage pour ce gros poisson mais quelle magnifique journée. Le regard d’Olivier alors qu’on retourne vers le port témoigne d’une joie totale le bilan de cette journée est donc de quelques dentis, pas très gros certes mais bien beaux

2Kg580

3Kg440
4Kg tout rond
5Kg290
6Kg100
tous avec les mêmes jolies couleurs, les mêmes dents pointues, les mêmes yeux brillants, les mêmes.....

Un sacré dimanche je vous dis.
Et tout n’est pas terminé, il reste encore l’après-midi pendant laquelle nous allons visiter la rade sud de Marseille grâce à l’invitation chaleureuse d’un proche de l’équipe vice-championne du monde et championne du monde "jeunes" de pêche en mer à soutenir.
Nous nous rendons à cette invitation en passant devant un terrain que Romain doit être en train de squatter
Nous embarquons et partons visiter "La Rade Sud". La Rade Sud, ce merveilleux territoire sauvage dont je ne verrai que ça en raison de l’état de la mer et du vent qui se sont maintenant bien levés


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 10140 / 623955

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site LE CABANON  Suivre la vie du site Récits de pêcheurs  Suivre la vie du site Traîne côtière vif et leurre   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License